Philippe Geluck sur Gotlib : "Je me sens orphelin. C'était un géant, nous lui devons tous quelque chose"

MORT DE MARCEL GOTLIB - L'auteur de la BD "Le Chat" a réagi sur LCI à la disparition, dimanche 4 décembre, du célèbre auteur français Gotlib. "Un grand monsieur, un géant".

"Je me sens orphelin. C'était un géant, nous lui devons tous quelque chose", s'est ému dimanche sur LCI Philippe Geluck, auteur des célébrissimes albums Le Chat. L'artiste belge a salué un "dessinateur virtuose", par ailleurs grand instigateur de la BD humoristique pour adultes. "Jusque-là, il n'y avait que la bande dessinée pour enfants", se souvient le dessinateur bruxellois, qui situe ce tournant à la création de L'Echo des savanes. "C'était hallucinant de drôlerie, c'était fort", s'enthousiasme encore Geluck.  


Au-delà de son art, "c'était un homme adorable", se souvient son ami. Alors, s'interroge-t-il, "comment pouvons-nous lui rendre un plus bel hommage qu'en continuant à lire son oeuvre et nous rouler par terre de rire ?". 


D'autres personnalités et amis de Gotlib, mais surtout une kyrielle de lecteurs passionnés, ont commencé à lui rendre hommage sur les réseaux sociaux. 

Le président de la Licra (Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme) a quant à lui adressé sur Twitter un "message privé à Gotlib : les Fafs ne sont pas passés en Autriche. Ils ne passeront pas non plus en France. Promis", écrit-il à l'attention de l'homme blessé qui perdit son père en déportation lors de la seconde Guerre mondiale. 

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques