#MyHarveyWeinstein : les victimes de harcèlement sexuel se racontent sur Twitter

VIOLENCES - Après les révélations du "New York Times" sur les agissements du producteur holywoodien Harvey Weinstein, des centaines de femmes ont raconté, sur Twitter, les violences sexuelles dont elles ont été victimes.

Peu à peu, les langues se délient. Accusé de harcèlement sexuel, témoignages à l'appui, dans un très long article du New York Times, l'un des hommes les plus puissants  d'Hollywood, Harvey Weinstein, vient d'être licencié de sa propre entreprise. Il est accusé par plusieurs femmes, dont les actrices vedettes Ashley Judd et Rose McGowan, d'avoir tenté de les masser, de les avoir forcées à le regarder nu ou d'avoir promis de favoriser leur carrière contre des faveurs sexuelles. 


Le cas Weinstein est devenu le symbole de l'omerta à Hollywood et plus largement, celui du harcèlement sexuel. "Les femmes qui ont choisi de parler sur le harcèlement sexuel qu'elles ont vécu avec Harvey Weinstein méritent notre admiration. Ce n'est ni drôle, ni facile. C'est courageux", a déclaré l'actrice Lena Dunham, féministe déclarée, sur Twitter. Et sur ce même réseau social des victimes racontent sous le mot-clé #MyHarveyWeinstein les violences sexuelles dont elles ont été victimes. Une façon comme une autre de raconter, exposer leurs histoires et évoquer ces actes. 

En vidéo

Harvey Weinstein accusé

Tout semble être parti d'un tweet d'Anne Donahue, une écrivaine américaine qui demande aux femmes de raconter quand elles ont rencontré leur Harvey Weinstein (sous entendu, harceleur). Puis elle raconte : "J'avais 14 ans et il a insisté pour me masser les épaules alors que j'écrivais", raconte-t-elle. Puis, la machine 2.0 lancée, ce sont des centaines de femmes qui ont raconté leurs histoires. 

"Un homme a commencé à se masturber à côté de nous"

"A l'âge de 14 ans, j'étais dans le bus avec un ami. Un homme a commencé à se masturber à côté de nous"

"#MonHarveyWeinstein était directeur d'une agence fédérale qui demandait à ses employées d'accepter ses baisers. J'avais 21 ans et j'étais horrifiée". 

"Après une hystérectomie complète, un collègue de bureau m'a dit : "Wow. Je peux te baiser et tu ne seras pas enceinte" 

"A l'âge de 17 ans, le maire de ma petite ville qui était aussi médecin,  m'a attrapé les seins et m'a dit que c'était un examen. Je venais juste pour avoir un document signé".

"Il habitait à deux pâtés de maison. Il m'a forcé à mettre son pénis dans ma bouche et ma petite soeur a été harcelée sexuellement par son père. J'avais 8 ou 9 ans". 

"Mon premier patron à Hollywood. Il m’a embrassé pour me souhaiter bonne nuit, puis a posé ses mains sur le haut de ma chemise et a frotté son genou sur mon entrejambe".


Des témoignages si forts qu'une travailleuse sociale a également écrit sur Twitter : "Je suis une avocate du droit des femmes spécialisée dans le harcèlement. Chaque semaine, j'entends ce genre de témoignages. Croyez les autres femmes. Aidez-les". 

L'omerta et les pressions

Dans un éditorial, la créatrice du site spécialisé dans l'actualité du show-business The Wrap, Sharon Waxman, a déclaré avoir recueilli dès 2004, alors qu'elle était journaliste au New York Times, le témoignage d'une femme qui avait conclu avec Harvey Weinstein un accord confidentiel après avoir été agressée sexuellement. Elle affirme avoir été l'objet de pressions de la part d'acteurs et laisse entendre que la direction éditoriale du quotidien aurait cédé à Harvey Weinstein lui-même, qui était au courant de ces investigations, et n'aurait pas publié ces informations.


Interrogé par l'AFP, le New York Times a rappelé qu'il avait été le premier à publier une enquête de fond sur Harvey Weinstein et le harcèlement sexuel. "Personne qui soit aujourd'hui au Times n'a souvenir de décisions éditoriales prises concernant cette histoire", a ajouté le quotidien dans une déclaration écrite. "Mais en général, la seule raison pour laquelle un article ou une information ne serait pas diffusée tiendrait au fait qu'elle ne respecte pas les standards de publication."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Hollywood : le scandale Harvey Weinstein

Plus d'articles

Sur le même sujet