Une femme fait pour la première fois son entrée au programme du bac L

DirectLCI
ÉTUDE - Pour la première fois depuis la création du baccalauréat, une femme fait son entrée dans la fameuse liste des auteurs à étudier. Celle qui a eu la primeur de voir son œuvre étudiée est Madame de Lafayette pour "La Princesse de Montpensier".

Tout est parti d'une pétition, lancée l'année dernière, par Françoise Cahen, une professeure du Val-de-Marne. Cette dernière s'était indignée du manque cruel d'écrivaines dans les programmes scolaires du bac L. Celle-ci est remontée jusqu'à la ministre de l'Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, et la commission chargée de cette section a décidé d'inverser la tendance un peu trop masculine au goût des observateurs et professeurs.


C'est ainsi que "La Princesse de Montpensier" de Madame de Lafayette a fait très officiellement son entrée dans le programme de littérature des terminales L pour le bac 2018, dans le cadre de l'étude de la "Littérature et langage de l'image", nous apprend Le Parisien ce lundi. D'ailleurs, cette information vient d'être publiée au bulletin officiel de l'éducation nationale.

Le cas du bac L n'est pas isolé Najat Vallaud Belkacem, la ministre de l'Education nationale

Concernant l'absence de représentation féminine dans les études littéraires, "le cas du bac L n'est pas isolé, estime la ministre de l'Education nationale dans Le Parisien. A l'agrégation de lettres, seules deux femmes ont figuré au programme de littérature du Moyen Âge depuis 1981. J'ai donné des consignes pour que toutes les commissions en charge de l'élaboration de sujets, de sources pédagogiques ou d'énoncés d'examen soient sensibilisées à l'égalité femmes-hommes." 


L'étude de "La Princesse de Montpensier" s'accompagnera aussi de celle du film éponyme de Bertrand Tavernier, sorti en 2010. L'œuvre raconte l'histoire de la jeune et séduisante Marie de Mézières qui, élevée au couvent, n'en sort que pour épouser le Prince de Montpensier, comme le veut son père qui y voit l'occasion d'étendre ses terres de chasse. 

Délaissée par son mari parti, sur ordre de Charles IX, combattre les protestants au côté des autres princes, Marie de Montpensier est confiée au comte de Chabannes, qui doit parfaire son éducation. Elle doit combattre son inclination pour son cousin Henri de Guise avec lequel elle a grandi. Mais après le comte de Chabannes, le Duc d'Anjou succombe à son tour à ses charmes. Un chef-d'œuvre du XVIIe siècle, donc désormais au programme.

En vidéo

JT 20H - Admission Post Bac : le casse-tête des lycéens

Plus d'articles

Sur le même sujet