VIDÉOS - 40 ans de Beaubourg : ces 5 expos qui ont marqué les esprits du centre Georges-Pompidou

ANNIVERSAIRE - Le Centre Pompidou, appelé aussi "Beaubourg", fête ses 40 ans ce mardi 31 janvier. Pour l'occasion, LCI vous propose de revenir sur cinq expositions qui ont marqué l'histoire de ce lieu mythique de Paris.

Le Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou, imaginé par les architectes Renzo Piano et Richard Rogers, a été inauguré le 31 janvier 1977, sous la présidence de Valéry Giscard d'Estaing, présent pour l'occasion aux côtés de Raymond Barre, Premier ministre de l'époque et Claude Pompidou, veuve de Georges Pompidou. Ce mardi, le centre fête ses 40 ans d'existence, après une longue histoire rythmée par de grandes expositions et des polémiques. 


"Notre-Dame des Tuyaux" : voilà le surnom rapidement donné au lieu par les Parisiens. Trop futuriste, trop différent des autres bâtiments d'art, le Centre Pompidou n'a jamais fait l'unanimité. La rupture et l'ambition voulues par ses concepteurs étaient trop extrêmes pour les riverains et les critiques d'art. "C'est atroce. On dirait une usine, un paquebot, une raffinerie. Une espèce d'écorché monstrueux et multicolore, avec ses tripes à l'air" avait balancé Jean D'Ormesson en 1977, lors de son inauguration.


Malgré ces critiques, le centre est devenu petit à petit un lieu incontournable. De nombreuses expositions marquantes ont habité le lieu. LCI vous en propose cinq.

Marcel Duchamp, le premier

Le 2 février 1977, le Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou ouvre ses portes au public et lui propose de découvrir l'oeuvre de l'artiste Marcel Duchamp. Il est notamment connu pour ses "ready-made", une oeuvre "indéfinissable" ou "sans artiste pour la réaliser", comme il l'avait exprimé lors d'un entretien en 1961. En gros, il utilise un objet et le prive de sa fonction première : comme cet urinoir qu'il a baptisé Fontaine. Ou cette roue de bicyclette simplement posée sur un tabouret. Nombre de ses "ready-made" sont exposées à Beaubourg du 2 février au 2 mai 1977, aux côtés de tableaux post-impressionnistes, ou encore de son oeuvre "Le Grand Verre". Le travail, jugé provocant, de Marcel Duchamp est présenté une nouvelle fois du 23 septembre 2014 au 5 janvier 2015.

En vidéo

Exposition Marcel Duchamp au Centre Pompidou en 2014

Salvador Dali, le recordman

160 tableaux, 219 dessins, 4 sculptures, 7 gravures, 2 000 documents et un espace gigantesque de 40 mètres de long. Le centre Pompidou accueille l'immense oeuvre de Salvador Dali pour une "rétrospective 1920-1980" du 19 décembre 1979 au 14 avril 1980. 840 000 visiteurs sur ces quatre mois d'exposition : un énorme succès... qui a pourtant mal débuté pour l'artiste espagnol. Alors que certains membres du personnel étaient en grève, il n'a pas pu entrer au vernissage de son exposition, bloqué à l'extérieur du bâtiment. L'événement a logiquement été annulé. 


Du 21 novembre 2012 - 25 mars 2013, le centre Pompidou propose une nouvelle rétrospective et attire cette fois-ci 790 000 personnes. Deux records d'entrées pour le seul artiste, et une première à Beaubourg : fin mars 2013, les portes étaient ouvertes 24h/24h pour profiter de ses oeuvres jour et nuit.

En vidéo

Exposition des oeuvres de Salvador Dali au Centre Pompidou

Jeff Koons, l'héritier

"Le projet de Jeff Koons est, avant tout commentaire, une histoire et un rêve américains. Une œuvre pragmatique et résolument positive, un défi joyeux dans un monde de hauts et de bas, une vision certes ludique, mais plus subversive qu’il n’y paraît" annonce le centre Pompidou, pour l'exposition de Jeff Koons, du 26 novembre 2014 au 27 avril 2015. Une oeuvre subversive pour un artiste controversé. Héritier de Salvador Dali et Marcel Duchamp, il est notamment connu pour son  "Balloon Dog", devenue l'oeuvre contemporaine la plus chère du monde à 52 millions de dollars. Son travail impressionne, et les 17 premiers jours de son exposition attirent 113 000 visiteurs, battant le record de démarrage de l'expo Dali en 2012.


Mais son passage au centre Pompidou a aussi été marqué par des accusations de contrefaçon. L'oeuvre "Fait d'hiver", sculpture en porcelaine dans laquelle un cochon et un pingouin regardent le buste d'une femme allongée dans la neige, a été retirée après les plaintes du publicitaire Franck Davidovici. Le retrait a été effectué à la demande du prêteur de l'œuvre.

En vidéo

Jeff Koons s'expose au Centre Pompidou

Roy Lichtenstein, l'artiste pop

546 229 visiteurs sont venus au Centre Pompidou du 3 juillet au 4 novembre 2013 pour célébrer l'oeuvre de Roy Lichtenstein. Les yeux se sont posés sur les 124 tableaux, sculptures et estampes sélectionnés de cet artiste, l'un des plus importants du mouvement pop art américain. "Ce qui fait la force de son art, c’est aussi une distance amusée, critique sans jamais devenir cynique" expliqueait Camille Morineau, commissaire de l'exposition. Et d'ajouter : "L’exposition dévoile l’ampleur, parfois surprenante, d’un artiste qui fut, dès l’origine, plus qu’un peintre pop : un expérimentateur de matériaux, un inventeur d’icônes, un amateur érudit de la peinture moderne." En 2014, elle est nommée aux Globes de Cristal dans la catégorie Meilleure exposition.

En vidéo

Le Centre Pompidou met à l'honneur le pop art de Roy Lichtenstein

Pierre Soulages, l'expert du noir

Du 14 octobre 2009 au 8 mars 2010, le Centre Pompidou expose une rétrospective de l'oeuvre de Pierre Soulages (aujourd'hui âgé de 97 ans). "Peintre du noir et de la lumière", il est reconnu comme l'une des figures majeures de l'abstraction, indique l'exposition. 502 026 visiteurs sont venus à Beaubourg pour admirer ses oeuvres majeures, principalement créées entre 1946 et 1949, mais également certaines peintures des dernières années. C'était la deuxième fois que l'artiste était à l'honneur, après une première rétrospective en 1979. 

En vidéo

Le Centre Pompidou met Pierre Soulages à l'honneur

Plus d'articles

Les tags

    Sur le même sujet

    En ce moment

    Rubriques