Tour de France - On boucle la 14e étape : Michael Matthews victorieux à Rodez, Froome reprend le maillot jaune

COUDE-A-COUDE - Au lendemain de la victoire de Warren Barguil (Sunweb) au terme de la 13e étape à Foix, lors du 14 juillet, la décision s'est faite au sprint ce samedi avec une victoire de Michael Matthews (Sunweb). Fabio Aru (Astana) perd le maillot jaune au profit du favori Christopher Froome.

Après deux succès tricolores lors des 12e et 13e étapes du Tour de France, par Romain Bardet (AG2R-La Mondiale) à Peyragudes et Warren Barguil (Sunweb) à Foix vendredi à l'occasion de la fête nationale du 14 juillet, les cadors ont repris les commandes lors de cette 14e étape du Tour de France, reliant Blagnac à Rodez. Après une longue échappée menée par le Suisse Reto Hollenstein (Katuscha), le Belge Thomas de Gendt (Lotto-Soudal) et les Français Maxime Bouet (Fortuneo) et Thomas Voeckler (Direct Energie), la décision s'est faite au sprint ce samedi avec une victoire de Michael Matthews (Sunweb).  Fabio Aru (Astana) perd le maillot jaune au profit du favori Christopher Froome (Sky). Le Britannique prend 18 secondes d'avance sur l'Italien. Romain Bardet (AG2R-La Mondiale) complète le podium du classement général, à 23 secondes de Froome.


Alors que le Belge Thomas de Gendt a tenté tant bien que mal de faire de la résistance en retardant seul l'arrivée du peloton, ce dernier a fini par rattraper le coureur de Lotto-Soudal à 13 kms de l'arrivée. Dans les toutes dernières minutes de la course, quatre coureurs se sont détachés du peloton après une attaque de Tony Martin (Katusha) : Caruso (BMC), Arndt (Sunweb), Lammertink (Katusha Alpecin) et Perichon (Fortuneo Oscaro). Sans succès.

Le vainqueur du jour

À l'occasion d'un sprint amorcé très tôt, Michael Matthews (Sunweb) a enclenché une accélération décisive dans les 200 derniers mètres, surprenant ses adversaires sprinteurs. Plein d'autorité, le cycliste australien a pris le dessus assez facilement sur Greg Van Avermaet (BMC), Edvald Boasson Hagen (Dimension Data) et Philippe Gilbert (Quick Step). Avec cette belle victoire, Matthews se replace dans la course au maillot vert, menée par Marcel Kittel, vainqueur de cinq victoires sur le Tour 2017. Il revient ainsi à 99 points de l'Allemand, placé assez loin dans le sprint du jour.

Les Français du jour

Comme la veille, lors de l'étape du 14 juillet reliant Saint-Girons à Foix, le vétéran tricolore Thomas Voeckler (Direct Energie) fut le premier à attaquer lors de cette 14e étape du Tour de France, rapidement suivi par un groupe de trois pour l'échappée, composé du Suisse Reto Hollenstein (Katuscha), du Belge Thomas de Gendt (Lotto-Soudal) et du Français Maxime Bouet (Fortuneo). Les deux Français ont même compté près de 2 minutes et 50 secondes d'avance sur le peloton. Lors de cette édition 2017, Maxime Bouet n'en est pas à sa première échappée, ayant déjà tenté sa chance lors de la 7e étape, reliant Troyes à Nuits-Saint-Georges. Ce samedi, il fut en revanche l'un des premiers à lâcher prise, avec le Suisse Reto Hollenstein.

Le fait du jour

Habituellement idéalement placé dans les arrivées au sprint, le maillot vert Marcel Kittel a vécu une journée plus difficile ce samedi. D'abord décroché dans un groupe pointant à près de 30 secondes du peloton, l'ogre du sprint n'a pas réussi à se placer dans les derniers kilomètres pour participer à la bataille du sprint. Si à coup sûr il ne s'agissait pas d'un jour des plus radieux pour l'Allemand, ce dernier dispose d'une avance suffisamment conséquente sur ses rivaux pour ne pas trembler pour son maillot vert.

Plus d'articles

Sur le même sujet