France/Iran : 15 milliards d'euros de contrats signés

France/Iran : 15 milliards d'euros de contrats signés

BUSINESS - L'Iran et la France ont signé des accords économiques en milliards d'euros. Airbus, Total et Peugeot sont les grands gagnants de cette ouverture diplomatique.

La visite en France du président iranien, Hassan Rohani, a permis la signature jeudi de plusieurs accords commerciaux pour un montant "potentiel" de 15 milliards d'euros selon l'Elysée, des contrats très attendus par les entreprises françaises qui, depuis la levée des sanctions liées au nucléaire, lorgnent sur le prometteur marché iranien.

Au-delà des contrats commerciaux, la France et l'Iran ont signé de nombreux accords institutionnels dans les domaines notamment des télécommunications, de la santé, du développement durable, du tourisme, de l'industrie et de l'enseignement supérieur. Metronews liste les entreprises gagnantes de cette ouverture diplomatique et économique.

Airbus, Total et Peugeot signent de juteux contrats

Téhéran s'est engagé à acquérir 118 Airbus pour un montant évalué à 25 milliards de dollars, à répartir entre les actionnaires du consortium aéronautique européen, parmi lesquels figurent les Etats français, allemand et espagnol.

Le géant pétrolier Total a signé un contrat pour acheter à Téhéran "entre 150.000 et 200.000 barils par jour" de pétrole brut. L'Iran dispose des quatrièmes réserves mondiales d'or noir et exporte un peu plus d'un million de barils sur les 2,8 millions produits chaque jour.

Le constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën a officialisé son retour dans le pays, via une coentreprise avec la société Iran Khodro qui pourra investir jusqu'à 400 millions d'euros sur cinq ans. PSA espère produire à terme 200.000 véhicules par an.

L'Iran développe ses infrastructures avec la France

Les géants de la construction Bouygues et Vinci, ainsi que le gestionnaire des aéroports de Paris ADP, ont aussi signé des protocoles d'accord pour développer trois aéroports en Iran.

La Société nationale des chemins de fer français (SNCF) et les chemins de fer iraniens (RAI) ont signé un protocole de coopération dans quatre domaines dont l'exploitation de gares et le développement de lignes à grande vitesse.

Suez, le géant de la gestion de l'eau et des déchets, a paraphé un accord-cadre avec la Compagnie nationale de l'Eau (NWWC) définissant les principaux domaines de coopération dans l'eau et son traitement, a indiqué l'Elysée.

EN SAVOIR + 
>>
Hasan Rohani, un président en quête d'ouverture économique
>>
Retour de l'Iran : ça nous apporte quoi ?

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques