GM&S : Bercy affirme que PSA refuse d'investir 5 millions d'euros, le constructeur dément aussitôt

IMBROGLIO - En fin d'après-midi, le ministère de l'Économie a annoncé que PSA refusait d'honorer sa promesse d'investir pour rénover le site de GM&S, équipementier automobile en difficulté. Quelques heures plus tard, l'entreprise a démenti l'affirmation de Bercy.

A deux jours d'une audience cruciale pour la reprise de l'équipementier automobile GM&S, le ministère de l'Economie a accusé PSA de refuser de "participer" au financement de la modernisation du site, une accusation démentie par le constructeur, même s'il promet moins que demandé par le repreneur potentiel.

Bercy met la pression sur PSA

L'Etat et le groupe Renault avaient déjà confirmé leur volonté de financer à hauteur de cinq millions d’euros chacun au plan d'investissements d'un montant de 15 millions envisagé par le président de GMD, Alain Matineau, pour rénover le site de GM&S à La Souterraine (Creuse), a rappelé le ministère.


Mais "le groupe PSA a confirmé ce jour au ministre de l’Economie et des Finances qu’il ne souhaitait pas participer à ce financement. Il manque donc cinq millions d’euros pour faire aboutir la reprise", lit-on dans un communiqué.


Le tribunal de commerce de Poitiers doit se prononcer mercredi sur le sort de GM&S. D'ici là, l'Etat reste "totalement mobilisé pour garantir la pérennité de l’activité de la société GM&S à la Souterraine, souligne le communiqué. "Il appelle tous les acteurs à la responsabilité et à éviter toute action pouvant mettre en  péril la réussite de ces négociations."

PSA contre-attaque

Pourtant quelques heures après, PSA s’est dit prêt à investir 4 millions d'euros sur le site de GM&S, selon un porte-parole du groupe à l'AFP, contredisant l'affirmation du  ministère de l'Economie selon laquelle le constructeur automobile refusait de "participer au financement" de la modernisation du site.


"Nous avons confirmé un investissement de 4 millions d'euros dans du matériel" devant servir à fabriquer des pièces automobiles pour le groupe, a précisé ce porte-parole.

Plus d'articles

Sur le même sujet