Vers une nouvelle taxation des contrats d'assurance-vie ? Le gouvernement y réfléchirait

Vers une nouvelle taxation des contrats d'assurance-vie ? Le gouvernement y réfléchirait

FISCALITÉ - Le gouvernement étudierait la possibilité d’une nouvelle taxation des contrats d’assurance vie, selon des informations de RTL. Cette mesure viserait à inciter les Français à vider leurs comptes bancaires.

Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, devrait dévoiler ce mercredi 30 août devant le Medef les grandes lignes de la doctrine fiscale du gouvernement. Et d’après nos confrères de RTL, les compagnies d’assurances devraient être reçues aujourd’hui à Matignon pour évoquer la fiscalité de l’assurance-vie. Le gouvernement souhaiterait récupérer une partie de l'argent qui est stocké sur l'assurance-vie pour le réinjecter dans l'économie réelle, et notamment dans le financement des entreprises et les actions en bourse.


Le Premier ministre Edouard Philippe avait déjà évoqué la possibilité d’une nouvelle taxation sur les contrats d’assurance-vie, dans une interview au journal Les Echos, en juillet dernier. L'objectif est d'inciter en effet les Français à placer l'argent ailleurs et moins longtemps. Pour ce faire, le gouvernement réfléchit à l’idée d’alourdir la fiscalité qui pèse au moment de la sortie, précise RTL

Le placement préféré des français avec le livret A

Actuellement, une taxe de 23% est prélevée lors du déblocage du contrat, traditionnellement au bout de 8 ans. La fiscalité des sur les assurances vie pourrait monter à 30%, au nom de ce qu'Emmanuel Macron a nommé la "Flat Tax". Cette taxation pourrait être concentrée sur ceux qui possèdent plus de 150.000 euros sur leurs contrats.


Du côté des assureurs, l’idée de cette nouvelle taxation fait grincer des dents. Les assureurs préféreraient conserver les 23% de taxe, quitte à prolonger la durée de détention à 10 ou 12 ans et en y ajoutant des actions d'entreprises. Les arbitrages sont en cours. On compte, au total, 54 millions de contrats d'assurance-vie et 17 millions de bénéficiaires. C'est de loin le placement préféré des français avec le livret A. Au total, cela représente 1.600 milliards d'euros. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Réforme du code du travail

Plus d'articles

Sur le même sujet