Sous Hollande, la pauvreté est descendue... puis a remonté

BILAN - Manuel Valls a relancé, ce mercredi, l'idée d'un revenu universel versé à tous, à partir de 18 ans, afin de remplacer les minimas sociaux. Le Premier ministre a également défendu l'action du gouvernement pour lutter contre la pauvreté.

Pour défendre le quinquennat Hollande, Manuel Valls a dégainé un nouvel argument : la réduction de la pauvreté. Ou du moins, sa stagnation. C'est ce qu'il affirme dans un post Facebook, ce mercredi. 

Sur le plan de la réduction de la pauvreté le bilan du mandat de François Hollande est contrasté. Pendant les années 2012 et 2013, il est plutôt positif , le taux de pauvreté ayant reculé pour atteindre 14%. Ce taux de pauvreté correspond à la part de personnes vivant avec moins de 60% du revenu médian, soit environ 1000 euros par mois. 

Le chômage, première source de pauvreté

Les deux années suivantes voient le taux de pauvreté remonter de quelques dixièmes de points. Aujourd'hui, 8,8 millions de personnes vivent avec moins de 1000 euros par mois en France.

La progression du chômage contribue largement à ce rebond de la pauvreté. La hausse des minimas sociaux, comme le RSA - qui a augmenté d'environ 10 % en cinq ans - ne suffit pas à compenser l'afflux de chômeurs supplémentaires, notamment parmi les jeunes, chez qui la hausse du taux de pauvreté est la plus forte. 

Le Grand Soir

Voir
Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le Grand Soir

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques