Vers des milliers de suppressions de postes à Pôle Emploi ?

DirectLCI
DRASTIQUE- Pour réaliser trois milliards d'économies en cinq ans sur le budget du service public de l'emploi, le gouvernement envisagerait des milliers de suppressions de postes, selon "Le Parisien". Les personnels chargés de l'accueil et de l'accompagnement des chômeurs ne seraient pas menacés.

Pôle Emploi ne sera pas épargné. Alors que le gouvernement entend réaliser trois milliards d'économies en cinq ans sur le budget du service public de l'emploi, des milliers de postes seraient menacés, selon Le Parisien. Sur les 54.000 salariés que compte aujourd'hui l'organisme issu de la fusion de l'ANPE et du réseau des Assedic, seuls "les cadres avec de gros salaires" seraient à ce jour dans le viseur de Bercy, croit savoir le quotidien.


Et plus précisément, "ceux qui travaillent en back-office, notamment sur des fonctions d'ingénierie ou d'analyse du marché de l'emploi", ajoute une source. Aussi, les personnels dédiés à l'accueil ou à l'accompagnement des chômeurs, se verraient pour leur part épargnés.


Objectif de ce dégraissage massif ? Réorganiser en interne ou externaliser certaines missions afin de gagner en efficacité. 

Le ministère du Travail désamorce

Pour autant, l'éxecutif devrait avancer prudemment sur ce dossier, le ministère du Travail, précisant qu'"en 2018, le nombre de suppressions de postes à Pôle emploi n'atteindra pas quatre chiffres". Un vaste débat national sur le service public en France devrait être lancé dans un premier temps, afin de tâter le terrain. Mais déjà, les syndicats qui n'ont pas été informés de cette refonte à venir, promettent des débats animés.  

Plus d'articles

Sur le même sujet