VIDÉO - "Try the frogs" : après le Brexit, la France cherche à attirer les entreprises britanniques

Une grenouille investira bientôt les panneaux publicitaires à Londres. Le but : pousser les entrepreneurs britanniques à déserter la City pour s'installer à la Défense à Paris.

La France entend bien se mettre en pôle position pour attirer les entrepreneurs britanniques déçus par le Brexit. Quitte à user d'autodérision et de reprendre les clichés les plus éculés sur son compte, y compris... la grenouille. Une campagne publicitaire a démarré ce lundi à la Défense et doit être lancée prochainement en plein coeur de Londres, dans la gare de Saint-Pancras et à l'aéroport d'Heathrow, avec comme slogan : "Tired of the fog ? Try the frogs !" ("Marre du brouillard ? Essayez les grenouilles !"). L'emblème choisi n'est autre qu'une grenouille grimée d'une cravate bleu blanc rouge. 


Le ton est décalé mais l'objectif est très sérieux : récupérer les cadres et les entreprises implantés au Royaume-Uni et déçus par le Brexit en leur proposant un nouveau siège en plein coeur de l'Europe, à Paris-La Défense.

Ici, à la Défense, vous avez des loyers trois fois inférieurs à ceux de LondresPatrick Devedjian, président du conseil départemental des Hauts-de-Seine

JT 20H - Brexit : la France fait les yeux doux aux exilés de la City

"Comparée à la City de Londres, la Défense à Paris comporte de nombreux avantages", assure Patrick Devedjian, président du conseil départemental des Hauts-de-Seine sur LCI. "Ici vous avez des loyers trois fois inférieurs à ceux de Londres, un système éducatif gratuit et adapté, un système de santé performant. Je pense que les expatriés qui vivent à Londres ne perdront rien, au contraire, ils gagneront beaucoup à vivre ici."


Au lendemain du vote des Britanniques en faveur d'une sortie de Paris de l'Union européenne, le gouvernement français avait affirmé vouloir faire de Paris la nouvelle capitale économique de l'Europe.

VIDÉO - Brexit : éviter les délocalisations d’entreprises britanniques avec une baisse d’impôt

Brexit : éviter les délocalisations d’entreprises britanniques avec une baisse d’impôt

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques