Présidentielle américaine : l'équipe d'Hillary Clinton va participer au recompte des voix dans un Etat clé

Présidentielle américaine : l'équipe d'Hillary Clinton va participer au recompte des voix dans un Etat clé

RECOMPTE - L'équipe de la candidate américaine, Hillary Clinton, a annoncé ce samedi qu'elle participerait au nouveau décompte des voix dans l'Etat du Wisconsin, tout en rappelant qu'elle n'avait pas constaté d'irrégularités lors du scrutin remporté par Donald Trump. Ce dernier, lui, qualifie d'"arnaque" l'initiative.

"Des experts en cybersécurité (...) nous ont donné des informations très troublantes sur la possibilité de failles en matière de sécurité dans les résultats électoraux à travers le pays", avait affirmé David Cobb, l'ancien directeur de campagne de Jill Stein. Conséquence ? La candidate écologiste a demandé, le 25 novembre, un recompte des voix de l'élection américaine dans le Wisconsin, accepté par la Commission électorale de cet Etat. De son côté, l'équipe d'Hillary Clinton a annoncé, samedi 26 novembre, qu'elle participerait au processus de décompte. 


"N'ayant pas nous-mêmes découvert de preuves suffisantes de piratage ou de tentatives venant de l'extérieur pour modifier la technologie servant à voter, nous n'avions pas prévu d'utiliser cette possibilité", explique Marc Erik Elias, un avocat travaillant pour l'équipe de campagne de Hillary Clinton, sur le site Medium.com. "Mais maintenant qu'un nouveau décompte a été lancé dans le Wisconsin, nous comptons participer, afin de nous assurer que le processus soit mené d'une façon juste pour toutes les parties". 

Si Jill Stein va jusqu'au bout comme elle l'a promis et demande à ce que l'on recompte en Pennsylvanie et dans le Michigan, nous agirons de la même façon dans ces Etats.Marc Erik Elias, membre de l'équipe de campagne d'Hillary Clinton

"Des anomalies statistiques qui soulèvent des inquiétudes"

Jill Stein entend également demander un nouveau calcul des voix en Pennsylvanie et dans le Michigan, deux autres Etats très disputés remportés par Donald Trump le 8 novembre. Si Hillary Clinton et son équipe ont souligné n'avoir pas encore constaté d'irrégularités lors du scrutin, la candidate écologiste fait entendre un autre son de cloche. Selon Jill Stein, des experts électoraux ont toutefois recensé dans ces trois Etats "des anomalies statistiques qui soulèvent des inquiétudes".


La démocrate a été devancée de quelque 20.000 voix dans le Wisconsin, 70.000 en Pennsylvanie et 10.000 bulletins dans le Michigan.  Le recompte devrait avoir lieu la semaine prochaine, affirme sur Twitter Jill Stein. 

De son côté, le président fraîchement élu qualifie "d'arnaque" ce recompte des voix dans le Wisconsin, en considérant que "les résultats devraient être "respectés au lieu d'être  contestés". Dans un communiqué, il accuse la candidate écologiste Jill Stein de "chercher à remplir ses coffres" en dirigeant cette opération.

Relancer le débat sur le système de scrutin universel

Si le nouveau decompte a peu de chances de remettre en cause l'élection de Donald Trump, il pourrait relancer le débat sur le système de scrutin universel indirect pour la présidentielle. Hillary Clinton a recueilli deux millions de voix de plus que Donald Trump mais s'est inclinée faute d'obtenir le nombre suffisant de grands électeurs. 


En cause ? Aux Etats-Unis, c'est le nombre de grands électeurs, attribués dans chacun des 50 Etats et dont le nombre varie en fonction de la population, qui détermine la victoire finale, et non le vote populaire. Donald Trump a remporté 290 grands électeurs contre 232 pour la démocrate. Il en fallait 270, soit la majorité des 538 grands électeurs en jeu, pour accéder au Bureau ovale. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Plus d'articles

Sur le même sujet