Ivanka Trump dans la tourmente à cause d’un bracelet à 9000 euros

POLÉMIQUE – Alors que son père Donald prendra ses quartiers à la Maison Blanche le 20 janvier prochain, Ivanka Trump est pointée du doigt pour conflit d’intérêt à cause d’un bracelet de sa propre marque.

Ivanka Trump fera-t-elle les frais de la nouvelle position de son père ? Alors que Donald Trump doit être intronisé par le collège électoral le 19 décembre prochain et faire son entrée à la Maison Blanche le 20 janvier, la fille aînée de la famille new-yorkaise se retrouve au cœur d’un scandale. En cause : un bracelet d’une valeur de 9300 euros.


Le 13 novembre dernier, le président-élu donnait sa première interview à une chaîne de télévision depuis son élection. C’était à l’émission "60 minutes" sur CBS News. Il était entouré de toute sa famille, à commencer par Ivanka Trump. Celle-ci arborait un bracelet de sa propre marque, Ivanka Trump Fine Jewelry. Sauf que voilà, le lendemain, un email publicitaire portant l’objet "Alerte Mode Ivanka Trump – 60 Minutes" a été envoyé à de nombreux journalistes de mode américains dont ceux du New York Times et du magazine Vogue.


Dans le corps de texte, était faite la promotion d’un bracelet en or de la collection Metropolis de la marque de l’Américaine, bracelet qu’elle portait pendant l’émission "60 Minutes", regardée par quelque 20 millions d’Américains. "Merci de partager cette information avec vos clients", était-il écrit dans l’email.

L’entreprise évoque une période d’ajustement

Sur les réseaux sociaux, cette "alerte mode" a vite été partagée et a entraîné un déferlement de critiques à l’encontre de la jeune femme. Ivanka Trump étant accusée d’utiliser le nouvel emploi de son père pour promouvoir ses produits, générant ainsi un cas de conflit d’intérêt pour le président-élu.


Interrogée par le New York Times, la présidente de l’entreprise Ivanka Trump, Abigail Klem, a indiqué que cette alerte avait été envoyée "par une employée du service marketing bien intentionnée, qui a suivi la procédure habituelle, et qui, comme beaucoup d’entre nous, est encore en phase d’adaptation post-électorale". L’employée en question n’étant autre que la directrice adjointe du service commercial de l’entreprise. 

Un précédent du même genre pendant la campagne

Cet incident n’est cependant pas le premier de la sorte. Lors de la convention républicaine de juillet dernier, Ivanka Trump est montée sur scène afin de présenter son père. Elle portait une robe, des chaussures et des bijoux issus de ses diverses collections. Le lendemain, sur le compte Twitter de son entreprise était postée une photo de la jeune femme lors de l’événement, accompagnée du message suivant : "Achetez le look d’Ivanka lors de son discours à la convention républicaine".


Un lien sur le post menait à une page internet du site de l’enseigne Macy’s reprenant les vêtements et accessoires portés par Ivanka Trump. Et selon le site internet Recode, la robe portée par la femme d'affaires était en rupture de stock en moins de 24 heures.


Ces cas de possibles conflits d’intérêt pourraient s’avérer encore plus problématiques pour le président-élu, lui qui a récemment intégré Ivanka Trump à son équipe officielle de transition à la Maison Blanche.

En vidéo

PORTRAIT - Qui sont les membres de la famille de Trump ?

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Plus d'articles

Sur le même sujet