"Propagande anti-Trump" : les partisans de Donald Trump appellent au boycott de "Star Wars: RogueOne"

"Propagande anti-Trump" : les partisans de Donald Trump appellent au boycott de "Star Wars: RogueOne"

La présidence Donald Trump

Voir
BOYCOTT - Sur les réseaux sociaux, les partisans de Donald Trump appellent au boycott du film "RogueOne", le premier film dérivé de la saga "Star Wars". En cause ? Ils considèrent qu'il s'agit d'un film anti-Trump.

"Les auteurs du nouveau Star Wars considèrent que les gens qui ont voté pour Trump auraient supporté Hitler. Honte à vous, si vous voulez toujours leur donner votre argent", assène Mike Cernovich sur Twitter. L'activiste américain, connu pour être une figure de l'"alt-right" ( ou "alternative right"), appelle ainsi au boycott du film Star Wars : RogueOne, dérivé de la saga Star Wars. Depuis le jeudi 8 décembre 2016, cette mouvance de l'extrême-droite américaine se mobilise contre le spin-off réalisé par Gareth Edwards, car les scénaristes en auraient fait un film anti-Trump. 

De nouvelles scènes anti-Trump

L'appel au boycott avec le hashtag #DumpStarWars, a commencé le jeudi 8 décembre 2016, quand Jack Posobiec, membre du mouvement "les citoyens avec Donald Trump",  explique avoir "annulé ses billets pour le film" après que les scénaristes ont déclaré qu'il s'agissait d'un film "anti-Trump". Il ajoute que ces derniers auraient ainsi modifié le film pour ajouter des scènes critiquant le président-élu, le qualifiant de "rasciste", ou encore que les scénaristes l'auraient comparé à un "nazi". 

Et l'appel au boycott a largement été relayé  sur les réseaux sociaux, par des supporters du président, indignés. "Quand est-ce qu'ils réaliseront qu'ils insultent 63 millions d'Américains" lâche cet internaute, ou encore "arrêtez d'utiliser les films de Disney comme des supports à votre intention multiculturelle et anti-américaine". 

"Hollywood et Disney n'arrêtent pas de politiser leurs films. Pourquoi aliéner les supporters de Trump ? Nous ne regarderons pas cette propagande anti-Trump."

"L'empire est une organisation de suprématistes blancs"

Chris Weitz, qui a co-écrit le script de RogueOne, a rapidement rétorqué. Sur les réseaux sociaux, il accuse Jack Prosobiec d'être un "menteur", et écrit que ses affirmations sont "complètement fausses". Interrogé par TheWrap, Disney a confirmé les propos de son scénariste. Le site rappelle également que, si de nouvelles scènes ont bel et bien été tournées pour modifier le film, cela a eu lieu cet été. Soit plus de trois mois avant l'élection de Donald Trump.

Le scénariste avait déjà suscité la polémique parmi les partisans de Donald Trump après son élection, le 8 novembre. Sur Twitter, comme le rappelle le site The Wrap, Chris Weitz avait ainsi écrit que selon lui l’Empire était une "organisation de suprématistes blancs". Difficile de ne pas y voir une attaque directe à l'encontre de l'Alt-Right. Le tweet avait finalement été supprimé. 


Le 11 novembre, le scénariste publie le logo de l'Alliance rebelle, devenu symbole de solidarité avec les "minorités victimes de racisme", rappelle Mashable, prenant ainsi implicitement position contre le président fraîchement élu.  

En vidéo

Bande annonce : "Rogue One : a Star Wars story"

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques