Affaire Penelope Fillon : le "Canard Enchaîné" corse l’addition

RÉVÉLATIONS – Une semaine après les premières révélations sur le présumé emploi fictif de Penelope Fillon, le "Canard Enchaîné" apporte ce mardi de nouveaux éléments. Non seulement François Fillon a employé sa femme plus longtemps que ce que l'on savait, mais il a également embauché deux de ses enfants durant plusieurs années.

Décidément, l’affaire Penelope Fillon n’en finit pas de fournir son lot de révélations. Ce mardi, le Canard enchaîné livre de nouvelles informations contre l’ancien Premier ministre. Au total, il n'aurait pas versé 500.000, mais bien près d'un million d'euros à son épouse pour s’attacher ses services comme attachée parlementaire. 


La semaine dernière, l’hebdomadaire satirique affirmait qu’il avait embauché sa femme durant huit ans. Or, en fouillant bien, il a découvert que François Fillon l'avait déjà employée dans le passé. Tout d’abord, de 1988 à 1990. Durant ces trois années, Penelope Fillon a touché 82.750 euros brut. Pour l’heure, on ignore quelles étaient les activités précises de cette dernière auprès de son député de mari.


En 1998, il décide de renouveler "cette collaboration" et rétribue son épouse 2550 euros brut par mois. Dès 1999, elle obtient une augmentation et voit son salaire passer à 3500 euros brut. Là encore, les preuves matérielles de son travail manquent encore.

Ses enfants étaient aussi ses assistants parlementaires

Les révélations du Canard enchaîné ne s’arrêtent pas là. Comme l’avait indiqué François Fillon sur TF1 jeudi soir, il a également fait travailler deux de ses enfants. Mais il n’avait pas précisé la nature de leurs activités. En réalité, il les a tout simplement embauchés comme assistants parlementaires quand il est devenu sénateur à partir de septembre 2005. Eux aussi…


En effet, sa fille Marie a travaillé pour lui du 1er octobre 2005 (soit deux ans avant qu’elle ne devienne avocate) au 31 décembre 2006. 3773 euros brut mensuels pour commencer, puis 3814 euros par mois jusqu’au 31 décembre 2006. En quinze mois, le pactole empoché s’élève à 57.084 euros brut, précise l’hebdomadaire. 


A son départ, François Fillon décide de la remplacer… par un autre de ses enfants. Charles Fillon travaillera ainsi pour lui jusqu’à la nomination de son père à Matignon en 2007 et sera rémunéré 4846 euros brut par mois. Sans parler clairement d'"emploi fictif", le Canard enchaîné affirme que la nature des missions remplies par Marie et Charles Fillon reste "évanescente". 


Tout comme d’ailleurs l’activité de son père au Sénat. L’hebdomadaire est allé fouiller dans les archives du palais du Luxembourg. Et le bilan du sénateur Fillon n’est guère reluisant : 0 intervention, 0 proposition de loi, 0 rapport. Seule une question et un seul amendement ont été retrouvés. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'affaire Penelope Fillon

Plus d'articles

Sur le même sujet