Appel au suicide des musulmans sur Facebook : le candidat FN de Narbonne plaide "l'humour"

Appel au suicide des musulmans sur Facebook : le candidat FN de Narbonne plaide "l'humour"

DEPARTEMENTALES – Alors que le FN n'a pas encore tranché le cas de sa candidate de l'Ariège accusée de dérapages islamophobes et homophobes sur Twitter, d'autres candidats, du département de l'Aude cette fois, sont ce lundi soir également accusés de dérapages contre les musulmans. L'un d'eux s'en explique à metronews.

Au FN, les bad buzz se suivent et se ressemblent. Depuis qu'il a choisi ses candidats aux départementales de mars prochain, le parti ne cesse de devoir éteindre les incendies allumés par les archives des concernés sur les réseaux sociaux. Ce lundi, ce sont plusieurs candidats du département de l'Aude qui ont été épinglés pour des dérapages islamophobes par le site de L'Indépendant .

EN SAVOIR + >> Décryptage/FN : "Ce ne sont pas des dérapages, c'est du lepénisme"

Parmi les archives mises au jour depuis Facebook , cette affiche partagée en août dernier par Fabien Rouquette, élu FN de Gruissan et candidat aux départementales dans le canton de Narbonne-2 : "Socialistes, communistes, musulmans ! Faites un geste pour la Terre : SUICIDEZ-VOUS". Dessous, parmi les commentaires, on peut lire celui-ci : "hihi! un beau rêve". Il est signé Michèle Boisset... qui n'est autre que la colistière de Fabien Rouquette pour les élections de mars prochain !

"Ça n'était pas personnellement raciste"

Contacté par metronews, Fabien Rouquette reconnaît qu'il s'agit bien de son profil Facebook, qu'il a bien partagé cette photo et que sa colistière y a bien réagi. Mais il affirme ne pas saisir ce qu'on lui reproche : "Je ne comprends pas pourquoi ça prend ces proportions, ça n'était pas personnellement raciste". Tout en se disant "désolé que ça ait pu offenser certaines personnes", il assure : "C'était de l'humour, ça pourrait venir de Charlie Hebdo".

Le candidat sera-t-il sanctionné ? Vendredi dernier Alexandre Larionov , qui devait représenter le FN aux départementales dans l'Aveyron, a été exclu par la direction nationale du parti pour des propos antisémites. Au mois d'août 2014, il avait été jusqu'à souhaiter sur le réseau social la destruction des juifs "une fois et pour toujours". Le secrétaire général du Front national, Nicolas Bay, avait alors assuré au JDD  : "Si quelqu'un tient des propos contraires à notre ligne, il sera bien sûr sanctionné".

A la permanence locale du FN de Narbonne, jointe par metronews, on affirme tout ignorer de cette nouvelle affaire. Pourtant, dans son article sur Fabien Rouquette, L'Indépendant affirme que l'un des responsables de cette permanence, par ailleurs candidat aux départementales dans le canton de Narbonne-3, a également commis des dérapages sur Facebook. Elie Quisefit aurait ainsi appelé sur son profil (désormais inaccessible) à "des battues contre les Arabes". A Paris, le vice-président du FN, Florian Philippot, nous a également assuré, peu avant 18 heures ce lundi, ne pas encore avoir eu connaissance de la polémique narbonnaise. Il faut dire que la direction du parti a eu fort à faire ce lundi, puisqu’il s'agissait également de se pencher sur le cas de Chantal Clamer, candidate dans l'Ariège, dont des messages islamophobes et homophobes ont été exhumés sur Twitter.

EN SAVOIR +
>> Départementales 2015 : la drôle de défense d'une candidate FN aux tweets sulfureux

>> Le FN accusé de candidature forcée en Saône-et-Loire
>> Un candidat FN condamné à de la prison ferme

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques