Bernard Accoyer sur LCI : "Tout le monde" est derrière François Fillon... même les juppéistes ?

Fillon candidat de la droite pour 2017

Voir
FAMILLE HEUREUSE - Le nouveau secrétaire général des Républicains, Bernard Accoyer, était l'invité de LCI mercredi matin. Pour lui, l'ensemble des courants de sa formation politique se sont retrouvés derrière François Fillon. Pourtant, les juppéistes sont loin d'être en première ligne.

C'est l'heure du grand rassemblement derrière le candidat proclamé de la droite, François Fillon. Invité de LCI, le tout nouveau secrétaire général des Républicains, Bernard Accoyer (un fillonniste), s'est félicité ce mercredi matin de l'union des courants de sa famille politique, sarkozystes, juppéistes et fillonnistes. "Il y a absolument tout le monde, on ne peut que s’en féliciter. Toutes les familles se retrouvent derrière Fillon", a assuré le député de Haute-Savoie au lendemain du bureau politique au cours duquel a été dévoilé le nouvel organigramme de l'ère post-Nicolas Sarkozy.


"Il n'y a pas de rancune, pas de plaie", a assuré le nouveau patron LR, interrogé sur les propos prêtés par Le Canard Enchaîné à François Fillon à propos des "traîtres" que seraient ses anciens soutiens, Valérie Pécresse (partie rejoindre Alain Juppé durant la primaire), Eric Ciotti et Pierre Lellouche (ralliés à Nicolas Sarkozy). 

Qui est Bernard Accoyer, le nouveau patron des Républicains ?

Il n’y a pas de traître, tout le monde a fait ce qu’il croyait bonBernard Accoyer

Les conflits sont derrière

La preuve, selon l'ancien président de l'Assemblée nationale : "Valérie Pécresse était ce mardi au bureau politique". Tout juste reconnaît-il qu'il y a eu "des divergences minimes" durant la primaire, mais qu'elles sont aujourd'hui réparées. 


Tout le monde est "derrière" François Fillon, mais pas exactement à la même place. D'après le nouvel organigramme communiqué mardi, les fillonnistes ont très logiquement accaparé l'état-major du parti, avec Gérard Larcher à la présidence du comité politique, Isabelle Le Callennec à la vice-présidence et Jean-François Lamour aux commandes de la commission nationale d'investiture. 


Si les anciens soutiens de Nicolas Sarkozy ont eu leur part (Laurent Wauquiez, ex-président par intérim, est rétrogradé à la vice-présidence du parti, Gérald Darmanin est secrétaire général adjoint et Christian Jacob est vice-président du comité politique), les proches d'Alain Juppé figurent un peu plus bas dans l'organigramme, au sein du comité politique. 

Les Républicains : la direction revue et corrigée par François Fillon

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques