Charles Beigbeder, à droite toute

Charles Beigbeder, à droite toute

MUNICIPALES - Charles Beigbeder a présenté ce jeudi matin les 20 têtes de liste de son mouvement "Paris Libéré". Il a également esquissé une partie une partie de son programme, qu'il situe à la droite de celui de NKM. Objectif : rogner sur les voix du Front national.

Le recrutement aura pris plus de temps que prévu, mais Charles Beigbeder y est parvenu : présenter une tête de liste dans chaque arrondissement de Paris. Certains sont des proches de longue date. D'autres l'ont rallié de manière moins traditionnelle. "Je lui ai envoyé un message sur LinkedIn (un réseau social professionnel, ndlr) pour lui apporter mon aide", raconte Gaël Chatelain, candidat dans le 11e .

Entre des élus UMP, des néophytes en politique, quelques centristes et des militants anti-mariage pour tous , l'équipe au complet de "Paris Libéré" est plutôt bigarrée. Mais la plus belle prise de Charles Beigbeder reste la dissidente "officielle" de NKM dans le 14e, Marie-Claire Carrère-Gée. "Comme lui, nous voulons plus de société civile et moins d'apparatchiks" a souligné l'élue d'arrondissement dans un communiqué.

NKM jamais très loin

Avec vingt dissidents, Charles Beigbeder sait qu'il embarrasse Nathalie Kosciusko-Morizet. Mais il précise d'emblée : NKM est sa "concurrente" quand Anne Hidalgo reste son "adversaire". Manière de signaler qu'il est capable d'occuper l'espace entre la députée de l'Essonne, alliée avec les centristes, et l'extrême droite. "Il est capable de faire revenir à lui des électeurs de droite hostiles à NKM", reconnaît un élu UMP de Paris.

"La vraie droite, c'est nous !" s'exclame d'ailleurs le candidat lors de la présentation des grandes lignes de son programme . Sécurité, fiscalité et entreprenariat, il a résolument axé son programme en ce sens, n'hésitant pas à verser dans la surenchère. NKM veut doubler les caméras de vidéosurveillance ? Paris Libéré propose de les multiplier par 5. L'UMP promet de ne pas augmenter les impôts ? Eux assurent qu'ils les réduiront de 10 %. Quant aux 30 % de logements sociaux annoncés par Anne Hidalgo, ce n'est ni plus ni moins que de la "soviétisation" pour Serge Federbusch, élu dans le 10e.

Ironie de l'histoire, Paris Libéré a organisé sa réunion dans une brasserie des Grands Boulevards, à 100 mètres du QG de NKM, rue de la Lune . "Une coïncidence", évacue Charles Beigbeder d'un revers de la main. Mais une manière pour l'entrepreneur, "mis en retrait de l'UMP", de montrer qu'il n'est finalement pas si éloigné de son parti.

Plus d'articles

Les tags

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques