Corbière répète que Mélenchon ne donnera pas de consigne de vote mais ne veut "pas une voix pour le Front national"

INTERVIEW - Alors que le parti de Jean-Luc Mélenchon a lancé une grande consultation auprès de ses militants pour se prononcer pour leur choix pour le second tour de la présidentielle, le porte-parole Alexis Corbière expliquait sa position dans 24 Heures en questions sur LCI.

Pourquoi Jean-Luc Mélenchon ne donne-t-il pas de consignes de vote ? Quelle est la position de la France insoumise au second tour ? Alors que le parti de gauche a lancé ce mardi une consultation d’une semaine auprès de ses militants pour déterminer leur consigne pour le second tour de la présidentielle, le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon Alexis Corbière expliquait ce mardi soir sur LCI la position de son mouvement. 


Sur le plateau de "24 heures en questions", en réponse à Yves Calvi qui indiquait "avoir du mal à comprendre" le fait de ne pas donner pour l’instant de consignes de vote, Alexis Corbière répond en opposant le principe de la consultation : "On a rassemblé beaucoup de gens, car c’est important que tout le monde soit à l’aise avec ce qui va avoir lieu", dit-il. "C’est une consultation pour dire : voilà ce que nous sommes. Il y a des gens chez nous qui vont voter blanc, nul, Macron ou s’abstiendront. C’est tout ce que nous entendons représenter, et nous ne voulons pas nous diviser artificiellement. "

Il faut arrêter de faire peur aux moineaux Alexis Corbière

"J’ai bien compris qu’on veut nous accrocher au char de ceux qui disent il faut voter Macron quoi qu’il arrive", poursuit le porte-parole, qui n’affiche aucun soutien au leader d’En marche, mais une position anti-FN très claire : "Pas une voix pour le FN !", assène-t-il. "Je le dis à mes amis : surtout, n’allez pas voter FN, ne le faites pas, c’est une erreur, ce sont nos ennemis "» Pas de FN, tout en reconnaissant que le faisceau de choix est compliqué pour les Insoumis : "Je peux comprendre que Macron, qui annonce des choses extrêmement violentes pour le monde du travail, inspire du dégout à certains." 

En vidéo

L'invité de 24 heures en questions du 25 avril 2017 : Alexis Corbière, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon

N’y aura-t-il donc pas de consignes plus claires ? Pas spécialement, à l’en croire : "Il n’y en aura pas dans un sens où Jean-Luc Mélenchon ne va pas dire ‘faites ceci ou cela’", dit-il. "Notre consultation va permettre de dire ‘voilà, il y a X personnes qui votent Macron, X qui s’abstiennent, X qui votent blanc’." A titre personnel, il fournit cependant une demi-indication : "Moi je dis aux gens d’aller voter."


Surtout, Alexis Corbière veut voir plus loin que ce second tour. "Projetons nous vers l’avenir, les législatives, pour faire vivre ce grand mouvement", dit-il. "Voilà ce que je dis, car je pense vraiment que Macron sera élu, et il le sera élu, il faut arrêter de faire peur aux moineaux ! Car l’ensemble des forces politiques appelle à voter pour lui, et même nous, il n’y aura pas une voix pour le FN."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Jean-Luc Mélenchon, l'"insoumis"

Plus d'articles

Sur le même sujet