Fonctionnaires, TVA, non-cumul des mandats : l'air de rien, François Baroin sape le programme de François Fillon

Fonctionnaires, TVA, non-cumul des mandats : l'air de rien, François Baroin sape le programme de François Fillon

DÉSACCORDS - François Baroin fait partie des 17 parlementaires mandatés par François Fillon pour (re)mobiliser les électeurs autour de son programme. Pourtant, jeudi sur France Inter, il a fait part de certains désaccords avec des propositions emblématiques du candidat de la droite, comme la suppression de 500.000 fonctionnaires ou l'augmentation de la TVA.

Ancien lieutennant de Nicolas Sarkozy, promis au poste de Premier ministre si l'ancien président avait de nouveau été élu en mai prochain, François Baroin roule maintenant pour François Fillon. Il fait d'ailleurs partie des parlementaires chargés de parcourir la France ces jours-ci pour aller à la rencontre des électeurs et redorer le blason de François Fillon, en difficulté depuis l'affaire d'emplois présumés fictifs qui touche sa femme et deux de ses enfants.


Seulement jeudi matin sur France Inter, le sénateur-maire de Troyes n'a pas que fait l'éloge du programme du vainqueur de la primaire de la droite. Il a notamment appelé à respecter des "proportions acceptables" pour réduire le nombre d’emplois publics des collectivités, et à un périmètre précis pour la hausse de la TVA.

François Fillon a fait de la suppression de 500.000 emplois publics l’une des promesses phares de sa campagne, et selon lui cette mesure concernerait les emplois dans les collectivités territoriales. Il a assuré le 9 février dernier qu’il n’était "pas question de remettre en cause" la libre administration des collectivités, mais qu’elles seraient "concernées au premier chef par les enjeux d’amélioration de la gestion des ressources humaines". Or pour François Baroin, "la Constitution garantit la libre administration des collectivités territoriales. Elle ne sera pas changée sur ce sujet". "Vous verrez que le cadre d’un contrat de mandature nécessaire entre l’Etat et les collectivités territoriales, notamment les communes qu’il faut protéger, sera dans des proportions acceptables par tous et pour tous."

Désaccord sur la hausse de la TVA

Concernant la hausse de la TVA prévue par François Fillon, François Baroin a estimé qu’elle ne devait pas concerner "tous les secteurs d’activité économique". "Si vous impactez les services, il y a un impact assez fort sur la consommation" a-t-il déclaré.


Enfin, les deux hommes ne sont pas d’accord sur le non-cumul des mandats. Quand Fillon n’entend pas revenir sur cette loi, Baroin y est défavorable. "La France est un pays centralisé. Bercy dirige beaucoup de choses. Si on veut que toutes les énergies soient absorbées comme des trous noirs (…) cette loi anti-cumul sera en fait une loi anti-territoire, anti-maires (…) et on ne pèsera plus au Parlement pour trouver un équilibre avec un exécutif puissant."

En vidéo

Les lieutenants de François Fillon se déploient pour soutenir leur champion

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

Plus d'articles

Sur le même sujet