Le nouveau soutien (très encombrant) de François Fillon

Le nouveau soutien (très encombrant) de François Fillon

L'affaire Penelope Fillon

Voir
MALAISE - Henry de Lesquen, président du Parti national-libéral (PNL) et coutumier des propos racistes, a annoncé ce vendredi soir qu'il retirait sa candidature pour soutenir François Fillon, et invite ses partisans à participer à la manifestation en faveur du candidat de droite, ce dimanche à Paris.

Le camp Fillon n'a pas encore réagi à l'arrivée de ce nouveau soutien, et ne le fera surement jamais. Dans un communiqué, Henry de Lesquen, le président du Parti national-libéral (PNL) annonce qu'il retire sa candidature pour soutenir François Fillon de droite et invite ses soutiens à participer au rassemblement en faveur du candidat, organisé ce dimanche à Paris.


"Je retire ma candidature et j’appelle les Français à voter pour François Fillon dès le premier tour. Il faut barrer la route à Macron, candidat de l’oligarchie cosmopolite," déclare Henry de Lesquen, qui est aussi patron de Radio-Courtoisie, une antenne connue pour son ton réactionnaire. Et d'ajouter : "Rendez-vous dimanche prochain à 15h, à Paris place du Trocadéro."

Ce n'est pas forcément le genre de soutien dont François Fillon pourra s'enorgueillir, quand bien même ses alliés se comptent de plus en plus rapidement. Dans le programme qu'il défendait quand il était encore candidat, ce grand partisan de la ségrégation raciale - qui n'avait d'ailleurs reçu aucun parrainage - prévoyait notamment de "supprimer l'etat de droit", renvoyer "2 millions d'immigrés", instaurer le port d'arme pour les "honnêtes citoyens", mettre en place la "liberté de discrimination", supprimer le Smic et privatiser l'ensemble du système scolaire.


Qualifiant l'affaire Fillon de "coup d’Etat antidémocratique tenté par l’oligarchie cosmopolite", Henry de Lesquen a été condamné en janvier à 16.000 euros d'amende, notamment pour provocation à la haine et contestation de crime contre l'humanité.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'affaire Penelope Fillon

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques