"Je ne pense pas qu'elle aura le temps de faire sa lessive" : le discours de défaite sexiste d'un ex-député

MAUVAIS PERDANT - En passe de devenir la première force politique de France, LREM bouscule le paysage politique. La victoire obtenue au premier tour des législatives a ravi les militants du jeune parti qui soulignent le chemin parcouru par leur formation, quitte à passer sous silence le niveau inquiétant de l'abstention.

224 femmes à l'Assemblée national en donc près de 40% de présence féminine. Le score est sans précédent sous la Ve République et, visiblement, chez certains, l'information a du mal à être digérée correctement. C'est le cas de François Rochebloine, député UDI dans la 3e circonscription de la Loire depuis 29 ans et défait par la marcheuse Valéria Faure-Muntian avec 52,64% des voix.


Invité de France Bleu Saint-Etienne-Loire dimanche 18 juin, le septuagénaire n'a pas franchement été d'une élégance folle dans son commentaire de défaite, comme l'a repéré Le Lab. D'abord en commençant par reprendre l'antienne du député marcheur insuffisamment préparé à affronter l'Assemblée nationale : "Le problème, c’est sa compétence, j’ai eu l’occasion de débattre à 4 reprises avec elle, ce n’est pas la compétence qui a gagné, désolé de le dire comme ça, même si elle a l’air très agréable."

Et la lessive, alors ?

Mais l'intéressé ne s'est pas contenté de faire un procès en incompétence. Non, l'ancien soutien de Nicolas Sarkozy puis de François Fillon à la primaire et à la présidentielle s'inquiète de la disponibilité de sa successeure, dont il s'est demandé comment elle ferait pour concilier présence à l'Assemblée nationale et... "lessive" : "J’étais disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et 365 jours par an au détriment de ma vie familiale. Je ne pense pas qu’elle aura le temps de faire sa lessive et d’emmener ses enfants à l’école, comme elle m’a dit qu’elle était une personne normale. Moi aussi je l’étais et j’avais une chance d’avoir une épouse qui m’a bien accompagné…" 


Où l'on voit que, chez certains de nos élus, les tâches ménagères sont encore l'apanage des femmes. La saillie n'a toutefois pas fait frémir Valéria Faure-Muntian, qui a préféré "remercier monsieur Rochebloine pour les débats qu'on a eu ensemble et pour le travail qu'il a accompli. Moi, je reste respectueuse."

Suivez l'actualité sur notre page spéciale

Découvrez les résultats des élections législatives sur notre carte interactive

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Elections législatives 2017

Plus d'articles

Sur le même sujet