Législatives 2017 : près de 10% des électeurs ont voté blanc ou nul au second tour, un record

Législatives 2017 : près de 10% des électeurs ont voté blanc ou nul au second tour, un record

DÉFIANCE - Le nombre de bulletins blancs et nuls a été multiplié par quatre entre les deux tours des élections législatives, pour atteindre près de 2 millions. Et ce malgré la hausse de l'abstention. En proportion, c'est un record pour ce type de scrutin.

Jamais les électeurs français n'ont autant voté blanc ou nul lors d'élections législatives. Dimanche 18 juin, pour le second tour du scrutin, ils ont été près de 2 millions, quatre fois plus qu'au premier tour. Selon le décompte officiel du ministère de l'Intérieur, 1.397.496 personnes ont voté blanc et 593.159 ont voté nul, ce qui représente 9,87% des votants.


Une seule fois, en 1993, les électeurs ont été plus nombreux à voter blanc nul lors d'élections législatives. Ils étaient alors plus de 2 millions, mais ne représentaient que 9,5% des votants, la participation étant supérieure à celle de 2017.


Tous scrutins confondus, c'est le second tour des dernières élections présidentielles qui détient tous les records de votes blancs et nuls : 11,52% des votants, soit plus de 4 millions de personnes, ont glissés un bulletin blanc ou nul dans l'urne au second tour, le 7 mai dernier.

La deuxième circonscription de l’Aveyron est celle qui a le plus voté blanc ou nul, avec 32,45 %. Et pour cause : il n'y avait au second tour qu'une seule candidate, Anne Blanc, issue de la République en Marche, le candidat des Républicains s'étant retiré. Anne Blanc a donc recueilli 100% des voix, car les votes blancs et nuls ne sont pas décomptés comme des suffrages exprimés. 

Ne manquez rien de l’actualité politique avec notre page spéciale Elections Législatives 2017

  

 Qui sera votre député(e) ? Découvrez ici tous les résultats des élections législatives 2017 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Elections législatives 2017

Plus d'articles

Sur le même sujet