Législatives : ces candidats qui se sont offerts une incroyable "remontada" entre les deux tours

Législatives : ces candidats qui se sont offerts une incroyable "remontada" entre les deux tours

Elections législatives 2017

Voir
LEGISLATIVES - Ils ne doivent leur qualification pour le second tour qu'à une poignée de voix. Seulement voilà : en quelques jours et grâce à des reports de voix, certains candidats ont réussi à infléchir la tendance pour s'offrir un siège au Palais Bourbon.

Une "remontada" digne d'un match du Barça. Dimanche soir à l'heure de dépouiller les bulletins des législatives, des assesseurs ont constaté plusieurs écarts de voix considérables entre les deux tours du scrutin. Des percées dans les urnes qui ont permis à des candidats, parfois tout juste qualifiés le 11 juin, de s'offrir un siège ce lundi à l'Assemblée nationale.


C'est par exemple le cas de Max Mathiasin. Candidat sous l'étiquette Divers Gauche (DVG) dans la troisième circonscription de Guadeloupe, ce candidat a obtenu 65.15% des voix face à Nestor Luce (GUSR, Guadeloupe unie solidaire et responsable, 34,85%). Ce dernier était pourtant arrivé largement en tête au premier tour, avec 14,76% des voix. Max Mathiasin ancien membre du PS, avait pour sa part obtenu 13% des suffrages… et s'offre donc une "remontada" de 52% des voix en plus.

En vidéo

VIDÉO - Les "dégagés" de ces dix mois de campagne

22% au premier tour, 67% au second

Même scenario dans la 6ème circonscription de Meurthe-et-Moselle. C'est là où Caroline Fiat, candidate de la France Insoumise, est passée de 16% au premier tour à … 61% au second tour.  Un score qui s'explique par l'important report de voix dont elle a bénéficié face à Cédric Marsolle, le candidat du Front national.


Dans la quatrième circonscription de la Marne, Lise Magnier a elle aussi vu les tendances s'inverser entre les deux tours. La candidate Les Républicains est en effet passée de 22% à 67% des voix, s'offrant un mandat de député face au frontiste Thierry Besson. Lise Magnier a pu bénéficier d'un report des voix de la part de la candidate En Marche, qui avait échoué au premier tour. "Nous avons appelé à voter pour Lise Magnier et même boîté pour elle", a déclaré à L'Union Ardennais Anne-Sophie Godfroy.


Autre candidat heureux du mouvement de Jean-Luc Mélenchon : Ugo Bernalicis. Dans la 2ème circonscription du Nord, le candidat de 27 ans a été élu avec 64% des voix face à la candidate de la République En Marche, Houmria Berrada, après avoir obtenu "seulement" 19% des voix au premier tour. Une victoire après une campagne marquée par des attaques visant sa rivale de la République en marche, condamnée pour avoir falsifié certains de ses diplôme. Le jeune homme a néanmoins assuré à France Bleu avoir mené une "campagne d'adhésion."


Découvrez notre page spéciale consacrée aux élections législatives 2017


Qui est votre député(e) ? Découvrez ici tous les résultats des élections législatives 2017

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Elections législatives 2017

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques