VIDÉO - Qui sont les candidats à l'élection présidentielle ?

Benoît Hamon, candidat du PS à la présidentielle

Voir
DIRECTION L'ÉLYSÉE - Maintenant que le PS a désigné Benoît Hamon comme son candidat, la campagne présidentielle peut réellement être lancée. Retour sur les principaux candidats de cette élection présidentielle.

Marine Le Pen, Front National

La présidente du Front national espère profiter de la dynamique des élections régionales pour faire un gros score à la présidentielle. La chantre de la priorité nationale n’a jamais caché son ambition présidentielle. Elle a annoncé sa candidature le 8 février 2016 avec le slogan "La France apaisée".


Selon notre enquête Kantar Sofres – OnePoint, Marine Le Pen pourrait arriver en tête du premier tour avec 25% des suffrages.


Le programme de Marine Le Pen n'est pas encore disponible. 

François Fillon, Les Républicains

Entré en campagne en 2013, l’ancien Premier ministre a déjoué tous les pronostics de la primaire de la droite et du centre en l’emportant très largement devant ses deux principaux concurrents, Nicolas Sarkozy et Alain Juppé. Partisan d'une ligne très libérale, il est en difficulté depuis les révélations sur les emplois présumés fictifs de sa femme.


Selon notre enquête Kantar Sofres – OnePoint, François Fillon arriverait en seconde position au premier tour avec 22% des suffrages ou 21% en cas de candidature de François Bayrou.


Le programme de François Fillon est à retrouver ici

Emmanuel Macron, En Marche !

Alors qu’il est encore ministre de l’Economie, Emmanuel Macron lance le mouvement "En Marche !" Après sa démission du gouvernement en août dernier, celui qui entend réformer la France en profondeur - au sens libéral du terme - prépare sa campagne pour la présidentielle et se déclare officiellement candidat le 16 novembre 2016.


Selon notre enquête Kantar Sofres – OnePoint, Emmanuel Macron arriverait en troisième position au premier tour avec 21% des suffrages ou 20% en cas de candidature de François Bayrou.


En attendant son programme, voici son site.

Benoît Hamon, Parti socialiste

Comme François Fillon, Benoît Hamon est la surprise de la primaire de son camp. Face à Arnaud Montebourg et Manuel Valls, il est parvenu à imposer sa différence grâce à un programme porté sur les questions sociale et écologique. Il remporte largement la primaire avec plus de 58% des voix face à Manuel Valls.


Selon notre enquête Kantar Sofres – OnePoint, Benoît Hamon arriverait en quatrième position au premier tour avec 15% des suffrages ou 13% en cas de candidature de François Bayrou.


Le programme de Benoît Hamon est à retrouver ici.

Jean-Luc Mélenchon, la France insoumise

Dès l’été 2015, Jean-Luc Mélenchon ne cachait plus son intention de se présenter à l’élection présidentielle, avant de l’officialiser sur TF1 en février 2016. Malgré les appels du PS pour qu’il participe à la primaire de la "Belle Alliance Populaire", il refuse d’y prendre part, refusant d'être loyal à Manuel Valls ou François Hollande s'ils venaient à vaincre.


Selon notre enquête Kantar Sofres – OnePoint, Jean- Luc Mélenchon arriverait en cinquième position au premier tour avec 10% des suffrages.


Le projet de programme collectif de Jean-Luc Mélenchon est à retrouver ici.

Nicolas Dupont-Aignan, Debout la France

Comme en 2012, Nicolas Dupont-Aignan, président du parti Debout la France, est candidat à la présidentielle, et ce depuis le 15 mars 2016. A 55 ans, le député-maire d’Yerres espère créer la surprise avec un programme souverainiste, très proche des idées du Front national.


Selon notre enquête Kantar Sofres – OnePoint, Nicolas Dupont-Aignan arriverait en sixième position au premier tour avec 3% des suffrages ou 3.5% en cas de candidature de François Bayrou.


Le projet de Nicolas Dupont-Aignan est à consulter ici même.

Yannick Jadot, EELV

Yannick Jadot, député européen, était un des premiers à appeler pour une primaire de toute la gauche avant que le projet ne soit finalement abandonné, faute d’accord entre les formations. Il participe à la primaire de son parti, Europe-Ecologie-Les Verts, et crée la surprise en sortant, dès le premier tour, l’ancienne présidente du parti Cécile Duflot. Investi avec une large majorité, il se dit pour une alliance avec le candidat du Parti socialiste, Benoît Hamon, et Jean-Luc Mélenchon.


Selon notre enquête Kantar Sofres – OnePoint, Yannick Jadot arriverait en septième position au premier tour avec 2% des suffrages.


Les propositions de Yannick Jadot sont à découvrir juste ici.

Nathalie Arthaud, Lutte ouvrière

C’est la seconde campagne présidentielle pour Nathalie Arthaud. Malgré un score très faible en 2012 (0.56%), elle retourne au charbon pour cette nouvelle élection. Cette professeur d'économie-gestion, successeure d'Arlette Laguiller, a été désignée candidate lors du congrès de Lutte ouvrière des 12 et 13 mars 2016.


Selon notre enquête Kantar Sofres – OnePoint, Nathalie Arthaud arriverait en huitième ou neuvième position au premier tour avec 0,5% des suffrages.


Son programme est disponible juste ici.

Philippe Poutou, Nouveau Parti Anticapitaliste

Comme en 2012, Philippe Poutou est de nouveau candidat à la présidentielle. Contrairement à sa première campagne où il avait attiré l’attention des médias à cause de son profil atypique - ouvrier dans l'automobile, il fait partie des rares à ne pas être un professionnel de la politique -, la campagne pour 2017 semble un peu plus compliquée.


Selon notre enquête Kantar Sofres – OnePoint, le successeur d'Olivier Besancenot arriverait en huitième ou neuvième position au premier tour avec 0,5% des suffrages.


Le programme de Philippe Poutou est à retrouver ici même.

Jacques Cheminade, Solidarité et Progrès

Après 1995 et 2012, le candidat regardé comme un loufoque par beaucoup entame sa troisième campagne présidentielle. Jacques Cheminade souhaite dans cette campagne casser cette image. Exit la "colonisation de Mars", du moins sur son site, ce "gaulliste de gauche" veut être pris au sérieux. Même s’il est à la tête d’un très petit parti, Jacques Cheminade devrait récolter une nouvelle fois les 500 parrainages nécessaires pour se présenter. Début janvier, il en affichait déjà plus de 400.


Selon notre enquête Kantar Sofres – OnePoint, Jacques Cheminade arriverait dernier du premier tour avec moins de 0.5% des suffrages.


Son programme est à retrouver en cliquant sur ce lien.

François Bayrou, candidat ou pas candidat ?

Pour l’instant, ils sont dix candidats mais il existe encore une inconnue, le cas François Bayrou, les candidatures dissidentes de . Depuis la nomination de François Fillon comme candidat Les Républicains, François Bayrou hésite à y aller. 


Si c’était le cas, il récolterait seulement 5% des suffrages, selon notre enquête Kantar Soffres – OnePoint.

On ne les a pas testés

Le "zèbre" Alexandre Jardin, la radicale valoisienne Rama Yade, les Républicains anti-primaire Michèle Alliot-Marie et Henri Guaino, la gagnante de LaPrimaire.org Charlotte Marchandise,  le vice-président du Modem Jean Lassalle, le souverainiste de l'UPR François Asselineau, le "bonnet rouge" Christian Troadec, le suprémaciste blanc Henr de Lesquen et le cocasse Super-Châtaigne font également partie des candidats en lice, mais dont la probabilité qu'ils obtiennent les 500 parrainages semble assez faible.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Benoît Hamon, candidat du PS à la présidentielle

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques