Manifs nocturnes des policiers : Alain Juppé "comprend parfaitement leur état d'esprit"

La colère des policiers

Voir
SOUTIEN - Sur France 2, mercredi matin, Alain Juppé a apporté son soutien aux policiers qui ont organisé, durant la nuit, de nouveaux rassemblements spontanés qui leur ont valu un rappel à l'ordre des autorités.

"Je comprends parfaitement l'état d'esprit de nos policiers." Mercredi matin, sur France 2, Alain Juppé, candidat à la primaire de la droite, a apporté son soutien aux manifestations nocturnes des forces de l'ordre pour exprimer leur "exaspération" après l'attaque d'un de leurs collègues le 8 octobre à Viry-Châtillon.


Alors que, la veille, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve rappelait les manifestants à la "déontologie", tout en disant comprendre leur colère, Alain Juppé est allé dans le sens de ces mouvements spontanés. "Aujourd'hui, l'autorité de l'Etat n'est plus respectée", a dénoncé le maire de Bordeaux. Qui veut "rétablir cette autorité partout en France pour garantir la sécurité au quotidien". 

"Il faut assouplir les règles"

Vingt-quatre heures après une manifestation nocturne sur les Champs-Elysées, de nombreux policiers se sont rassemblés à nouveau dans la nuit de mardi à mercredi, dont près de 400 à Evry, où le directeur général de la police nationale Jean-Marc Falcone, qui a reçu les chefs de brigade et de brigade anticriminalité (BAC) de l'Essonne, a été hué.


Alain Juppé a plaidé pour un "assouplissement des règles" en matière de légitime défense, rappelant que "les gendarmes [qui relève du régime militaire, ndlr] ont des règles différentes". Il a toutefois reconnu que ce projet d'assouplissement était dans les cartons. "Le gouvernement a annoncé son intention de le faire, les amendements ont été déposés, il faut le faire."

VIDÉO - Légalité de la contestation policière : que disent les textes?

Légalité du mouvement des policiers : que disent les textes?

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La colère des policiers

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques