Philippe Poutou bloqué puis fouillé par la police à la marche contre les violences policières

Philippe Poutou bloqué puis fouillé par la police à la marche contre les violences policières

Elections présidentielles

Voir
SÉCURITÉ - Le candidat du NPA à l’élection présidentielle s’est retrouvé contrôlé puis fouillé par la police alors qu’il venait participer à la marche contre les violences policières. Ce qu’il n’a pas manqué de partager sur les réseaux sociaux.

Vous avez beau être candidat à l’élection présidentielle, il vous fallait tout de même montrer patte blanche pour participer à la marche contre les violences policières. C’est en tout cas ce à quoi Philippe Poutou a dû se plier, pour accéder au cortège sur la place de la République, à Paris. Accompagné de plusieurs personnes du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), sous lequel il se présente, le candidat d’extrême gauche s’est d’abord retrouvé bloqué par les forces de l’ordre, avant de pouvoir passer après s’être fait fouiller. Les contrôles étaient systématiques pour chaque personne voulant rejoindre le cortège et Philippe Poutou n’est pas passé outre. Témoin de la scène, un journaliste a partagé sur Twitter l’image du candidat en train d’être fouillé. 

Quelques instants plus tard, Philippe Poutou a réagi à ces contrôles sur les réseaux sociaux. Accompagné d’une courte vidéo, le candidat NPA s’est fendu d’un commentaire provocateur à l’encontre des forces de l’ordre, indiquant que les membres du NPA étaient "sans doute de dangereux terroristes".

En vidéo

L’invité politique du 13h de TF1 : Philippe Poutou

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Elections présidentielles

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques