Plutôt que l’abstention ou le vote blanc, voter après 17h ? Une pétition propose une alternative pour exprimer son mécontentement

Plutôt que l’abstention ou le vote blanc, voter après 17h ? Une pétition propose une alternative pour exprimer son mécontentement

ACTION - Vous ne voulez pas voir Marine Le Pen accéder à l’Elysée, mais vous êtes en désaccord avec le projet d’Emmanuel Macron ? Pour le second tour, vous hésitez encore à voter blanc, à vous abstenir ou à déposer un bulletin pour le candidat d'En Marche ! ? Et si vous rendre aux urnes après 17 heures était la bonne solution ? C’est en tout cas ce que propose une pétition lancée sur Change.org et dont LCI a interrogé les auteurs.

"Bloquer Le Pen sans soutenir Macron, c’est possible ! Après 17h" : c’est le titre d’une pétition publiée sur le site Change.org et qui appelle les électeurs à se rendre aux urnes après 17 heures dimanche 7 mai. "La pression médiatique de ces derniers jours pour voter Macron culpabilise celles et ceux qui doutent et qui réfléchissent, sans permettre le débat et l’échange des idées. (...) Nous sommes nombreux à nous sentir pris au piège par cette élection présidentielle, nous qui ne voulons pas apporter notre soutien au projet de M. Macron mais qui refusons en bloc les idées du Front national" peut-on lire sur le texte de la pétition, déjà signée par 31.000 personnes mercredi 3 mai à 16h30. 

Faire entendre son mécontentement à travers les chiffres de l'abstention publiés au cours de la journée

Les deux salariés à l'origine de la pétition n'appartiennent ni à La France insoumise ni à aucun autre mouvement ou parti politique. Ils proposent donc de se rendre aux urnes après 17 heures. "Le ministère de l’Intérieur publie à 12h puis à 17h les chiffres de la participation. En allant voter après 17h, nous pouvons faire en sorte que notre opposition soit entendue et comptabilisée à travers les différents niveaux d’abstention au cours de la journée. Cette idée peut paraître simple mais elle pourrait permettre de donner plus de sens à notre pouvoir d’expression par le vote tout en utilisant le système actuel." 


"Cette pétition est le fruit de notre hésitation, après avoir passé une semaine à discuter pour trouver une solution qui nous convient" ont précisé les auteurs à LCI. "Notre action est une proposition pour ceux qui voudraient voir leur vote comptabilisé comme un vote de barrage et non d’adhésion" nous ont-ils indiqué lorsque nous leur demandions pourquoi ils n'avaient pas choisi l'abstention comme moyen d'action. 

En vidéo

Les militants d’En Marche ciblent les abstentionnistes

"Nous n'appelons à rien du tout, nous n'avons aucune légitimité pour ça"Les auteurs de la pétition, à LCI

Surtout, ils tiennent à la liberté de vote des signataires de la pétition, qui conservent le choix de voter pour Emmanuel Macron ou de voter blanc. "Nous n’appelons à rien du tout, nous n’avons aucune légitimité pour ça. Par ailleurs, nous ne croyons pas à l’efficacité des consignes de vote. Nous proposons simplement un moyen d’action pour ceux qui se retrouvent dans un dilemme pour le second tour."

Suivez toute l’actualité sur notre page dédiée à l’élection présidentielle


Découvrez comment votre commune a voté sur nos pages résultats de l’élection présidentielle

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le second tour de l'élection présidentielle 2017

Plus d'articles

Sur le même sujet