Président des Internets #1 : la semaine d'Emmanuel Macron et François Fillon vue des réseaux sociaux

CAMPAGNE 2.0 - "Président des Internets" est une série qui scrute l'élection présidentielle 2017 à travers Twitter, Facebook et Google, réalisée en partenariat avec le CFJ. Cette semaine, pour le premier numéro, nous nous sommes penchés sur les cas d'Emmanuel Macron et de François Fillon, qui ont une nouvelle fois appris à leurs dépens que les réseaux sociaux s’emparent de la moindre maladresse de communication.

Encore une semaine où les communicants politiques ont été épinglés par Internet. L’équipe d’Emmanuel Macron ne s’attendait probablement pas à subir un déluge de critiques en faisant déposer au candidat "En marche !" une gerbe de fleurs sur la tombe de l’acteur de Navarro, Roger Hanin, à Alger. Un détail a suffi pour que le candidat soit aussitôt vilipendé : l’immense ruban portant son nom qui ornait le bouquet. Une manœuvre opportuniste et indécente pour beaucoup d'internautes.


Quant à François Fillon, il n'en finit plus d'être poursuivi par ses déboires judiciaires et l'affaire du présumé emploi fictif dont il aurait fait bénéficier son épouse Penelope. Etant lui-même catholique pratiquant, le candidat de la droite s'était rendu à la messe du dimanche lors de son voyage à la Réunion. Mais il n'avait pas prévu que le sermon du prêtre entre curieusement en résonance avec le Penelope Gate... "Tu ne t'en sortiras pas avant d'avoir payé jusqu'au dernier sou", a tonné le curé réunionnais, semblant s'adresser à M. Fillon. 

La Saint-Valentin, une source d'inspiration

Quelques jours plus tard, les internautes ont évidemment profité de la Saint-Valentin pour appuyer leurs moqueries sur "l'affaire Penelope Fillon" et multplier les vannes sur ce couple dans la tourmente. Pas de tout repos non plus pour Emmanuel Macron, la fête des amoureux a aussi été l'occasion pour pointer du doigt son absence de programme. L'ancien ministre de l'Economie se refusant pour le moment à publier un catalogue de mesures détaillées. 


Au final, c'est d'ailleurs le leader de "En Marche !" qui a subi le plus d’attaques sur Internet cette semaine : Roger Hanin, la Saint-Valentin... Tous les moyens étaient bons pour étriller l’ancien banquier d'affaires. Quant à Fillon, la semaine a été un peu moins mouvementée que les précédentes. Sans doute le calme avant la tempête, diront déjà les trolls. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

Plus d'articles

Sur le même sujet