Présidentielle 2017 : le rétablissement du service militaire au menu du PS

GARDE À VOUS - Le Premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, a énuméré mardi une série de pistes pour le futur candidat socialiste en 2017. Parmi elles, le rétablissement de la conscription en vue de créer une Garde nationale.

Plus de vingt ans après sa suppression par Jacques Chirac, la conscription est officiellement de retour. Du moins dans la bouche du Premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, qui présentait mardi matin une série de mesures proposées par sa formation politique en vue de l'élection présidentielle. 


Cette idée, prônée par l'un des candidats à la primaire de gauche, Arnaud Montebourg, est donc reprise dans les propositions du mouvement. Une mesure sécuritaire indispensable, selon le patron du PS, pour faire face à "un monde de moins en moins sûr", et en particulier au risque terroriste. 

Les conditions requises par la loi pour rétablir la conscription semblent réunies pour la première fois depuis 20 ansJean-Christophe Cambadélis

Garde nationale

Une position justifiée, selon Jean-Christophe Cambadélis, par la nécessité de "protéger les citoyens" alors que les armées "peinent à dégager les effectifs pour les missions de sécurité intérieure". "Nous proposons", conclut-il, la création "d'une garde nationale par un rétablissement de la conscription".  


Parmi les autres mesures défendues par le PS en vue de 2017 figurent le relance de la politique de décentralisation, le non cumul des mandats électifs dans le temps, la lutte "contre le précariat" et pour "un revenu minimum décent", une réforme de l'espace Schengen et l'instauration d'un gouvernement de la zone euro et, sur le plan écologique, une révision des objectifs en matière de production d'énergies renouvelables, pour atteindre 40% à l'horizon 2030. 

Jean-Christophe Cambad��lis : "Il faut se concentrer sur l'action que nous menons pour la France"

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques