Présidentielle : le dernier jour de campagne bouleversé par l'attentat des Champs-Elysées

J-2 PREMIER TOUR - Après l'attaque terroriste contre des policiers jeudi soir sur les Champs-Elysées, plusieurs candidats ont totalement modifié leur agenda de cette campagne qui s'achève vendredi à minuit, avant le premier tour dimanche. LCI fait le point.

L’attaque terroriste qui s'est déroulée jeudi soir sur les Champs-Élysées, tuant un policier, a profondément modifié le visage de cette fin de campagne. A quelques heures de sa clôture, vendredi à minuit, plusieurs candidats ont décidé d'annuler purement et simplement leurs déplacements. Ils ne devraient pas pour autant rester silencieux, après la condamnation unanime de l'attaque lors de leur passage dans "15 minutes pour convaincre", sur France 2 la veille. 

Annulations en série

François Fillon a annoncé, durant l'émission de jeudi soir, qu'il entendait suspendre purement et simplement sa campagne. "Je considère que dans le contexte que nous vivons, il n'y a pas lieu de poursuivre ce soir et demain une campagne électorale, parce que nous devons  d'abord manifester notre solidarité avec les policiers", a déclaré l’ancien Premier ministre. Marine Le Pen, qui devait se rendre dans un refuge pour chiens dans la matinée, a elle aussi décider d’annuler sa visite. 


Benoît Hamon, qui devait se rendre à Evry (Essonne) dans la journée, a également décidé d'annuler ce déplacement. Mais il maintient son dernier discours prévu en fin d'après-midi au pied de la statue de Jean Jaurès à Carmaux (Tarn). Emmanuel Macron a décidé pour sa part d'annuler ses deux meetings de vendredi, à Rouen à la mi-journée puis à Arras en fin d’après-midi.

Mélenchon et Dupont-Aignan poursuivent

Pour Jean-Luc Mélenchon en revanche, pas question de changer son programme. Selon son entourage, le candidat de la France insoumise doit notamment rencontrer à Paris dans la soirée le leader de Podemos, Pablo Iglesias, et l’ex-candidate à l’élection présidentielle portugaise Marisa Matias. 


Idem pour Nicolas Dupont-Aignan, qui maintient son déplacement consacré à la sécurité et à la radicalisation en Seine-Saint-Denis dans la matinée. Le candidat de Debout la France pourrait toutefois annuler un déplacement dans l'après-midi dans l'Essonne au profit d'une déclaration à son QG vers 15 heures. François Asselineau tiendra, lui, son meeting comme prévu au Palais des Congrès de Strasbourg à 20h30.

Déclarations à la mi-journée

En revanche, les candidats s'exprimeront à la mi-journée spécifiquement sur les suites de cet attentat. Marine Le Pen parlera depuis son QG à 10 heures, François Fillon à 11 heures, et Emmanuel Macron à midi. 


Le président de la République va, lui aussi, modifier ses déplacements à la suite de l'attaque des Champs-Elysées. François Hollande a annulé un déplacement prévu en Bretagne vendredi. Il a convoqué, à 8 heures du matin, un conseil de défense à l'Elysée.

Suivez la présidentielle sur notre page spéciale


Le 23 avril et le 7 mai, retrouvez les résultats sur notre page spéciale

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat des Champs-Élysées

Plus d'articles

Sur le même sujet