Présidentielle : les sept choses à retenir du programme de l'écologiste Yannick Jadot

Présidentielle : les sept choses à retenir du programme de l'écologiste Yannick Jadot

PROJET - Yannick Jadot, le candidat EELV à la présidentielle, a présenté ce mercredi matin son programme pour la présidentielle. Nucléaire, revenu minimum, institutions... Voici ce que l'on peut retenir de ses propositions.

Son projet pour la France tient dans 76 mesures, qui seront complétées par un livre-programme en février. Le candidat écologiste à la présidentielle, Yannick Jadot, également député européen EELV, a présenté ce mercredi matin ses propositions autour des thèmes chers à sa famille politique :  de la transition énergétique à la politique sociale en passant par la réforme des institutions, voici les principaux thèmes que l'on peut retenir. 

Sortie du nucléaire

Fidèle à la ligne des écologistes, le candidat propose une "sortie progressive et définitive" du nucléaire à l'horizon 2035, avec la fermeture des premiers réacteurs dès 2017. Parallèlement, il veut renforcer les objectifs de réduction des gaz à effet de serre, soit 30% de moins en 2020 et 50% en 2030, via la sortie du diesel. Sur le plan environnemental, il souhaite aussi interrompre les "grands projets inutiles" que sont à ses yeux la liaison ferroviaire Lyon-Turin ou la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes

Revenu minimum

Dans la lignée du socialiste Benoît Hamon sur le "revenu universel", Yannick Jadot souhaite "expérimenter un revenu de base" dès 2018, qui permettrait, selon lui, de reconnaître "l'utilité sociale de chacune et chacun". Toutefois, il prévoit que cette expérimentation soit définie dans le cadre d'une conférence de consensus et d'un débat national. En attendant, il défend une extension du RSA aux 18-25 ans et une réforme du régime social des indépendants.

Impôts

Outre la mise en place d'une "fiscalité écologique", le candidat rappelle son projet de fusionner l'impôt sur le revenu et la CSG, une idée déjà ancienne mais sans cesse repoussée par la gauche, et de réformer la fiscalité du patrimoine pour tenir compte du "patrimoine net".  

Travail

Le candidat EELV propose d'ouvrir une réflexion sur une nouvelle réduction du temps de travail, vingt ans après l'instauration des 35 heures en France. En outre, il préconise une revalorisation du Smic à 1.800 euros bruts. Il veut enfin inscrire dans la loi la cogestion des entreprises en intégrant 50% de salariés dans les conseils d'administration.


Pour permettre aux Français de se loger, il préconise par ailleurs la généralisation de l'encadrement des loyers, déjà expérimenté à Paris.

Jeunesse

Parmi les pistes avancées pour l'enfance, le candidat à la présidentielle prévoit notamment de créer 400.000 places en crèche d'ici cinq ans, ou encore de lutter contre les inégalités scolaires en instaurant un plafond de 15 élèves par classe en zone d'éducation prioritaire. Il souhaite par ailleurs permettre, chaque année, à "un million" de jeune Européens d'aller étudier dans un autre pays que le leur. 

Réformes sociétales

Yannick Jadot reprend des idées défendues traditionnellement par les écologistes, dont la légalisation du cannabis pour laquelle il envisage "un monopole d'Etat" afin de "combattre les réseaux criminels et protéger la santé publique", l'accès à la procréation médicalement assistée (PMA) pour toutes les femmes et le renforcement du droit à mourir dans la dignité. 

Institutions

Pour renouveler le fonctionnement de la démocratie, il propose de réduire le nombre de députés à l'Assemblée à 400 élus (contre 577 aujourd'hui) et d'y instaurer le scrutin proportionnel, avec un quota de 20% de jeunes de moins de 30 ans. Il défend en outre le droit de vote à 16 ans, le principe des "votations citoyennes" et l'instauration du droit de vote pour les étrangers aux élections locales. En matière de transparence, il a enfin estimé, mercredi matin, que "tout candidat à la présidentielle doit déclarer ses revenus au public". 

En vidéo

PORTRAIT - Qui est Yannick Jadot, candidat EELV à la présidentielle ?

En vidéo

En présentant son programme, Yannick Jadot égratigne au passage les candidats de la primaire socialiste

En vidéo

Daniel Cohn-Bendit : "Il y a deux candidats qui m'intéressent : Emmanuel Macron et Yannick Jadot"

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques