Le Front national à la recherche d'alliés pour créer un groupe parlementaire à l'Assemblée

LÉGISLATIVES - Avec huit députés, le Front national ne pourra pas constituer de groupe parlementaire sans s'associer à d'autres élus. Alors, devant la volonté répétée de cadres du parti de former ce groupe tant espéré pour se faire entendre dans l'hémicycle, ils devront rapidement partir à la conquête d'alliés.

Avec huit députés élus, le Front national ne pourra pas constituer seul un groupe parlementaire à l’Assemblée nationale. En effet, il faut quinze députés pour en former un et ainsi pourvoir peser davantage sur les travaux de l'Assemblée ou bénéficier d'une dotation financière. Pour cela, Marine Le Pen, Bruno Bilde, Gilbert Collard, Louis Aliot, Sébastien Chenu, Emmanuelle Ménard, Ludovic Pajot et José Evrard devront trouver des alliés.

D'ailleurs, ce lundi matin sur RTL, Louis Aliot, vice-président du FN élu dimanche soir député des Pyrénées-Orientales, a estimé qu'il n'y avait "aucune raison" que les huit députés FN "ne s'associent pas avec d'autres personnalités pour former un groupe". "Il suffit de s'entendre sur un projet d'opposition", a-t-il ajouté. "J’ai vu que M.Dupont-Aignan est élu, j’ai vu qu’il y avait des députés indépendants, je ne les connais pas, je ne sais pas qui ils sont, on verra bien comment tout cela se passe", a également déclaré Louis Aliot, qui n'exclut pas non plus d'accueillir des élus Républicains et divers droite.

Nous n’avons pas de groupe aujourd’hui, rien ne dit que nous n’en aurons pas demainMarine Le Pen, députée FN

Marine Le Pen espère elle aussi constituer un groupe parlementaire "au cours des prochains mois". Lors d’une conférence de presse donnée ce lundi matin à Hénin-Beaumont, la présidente du FN s'est voulue confiante : "Nous n’avons pas de groupe aujourd’hui, rien ne dit que nous n’en aurons pas demain (…) Je ne perds pas de vue cet objectif de pouvoir au cours des prochains mois constituer un groupe à l’Assemblée nationale qui puisse être un groupe où nous nous entendions sur deux, trois lignes principales, tout en conservant chacun notre indépendance et sa spécificité".

En vidéo

Le FN confirme son implantation dans le bassin minier du nord

Comme l'a avancé Louis Aliot, pour arriver au nombre nécessaire de quinze députés, le Front national pourrait compter sur Nicolas Dupont-Aignan, même si ce dernier avait promis qu'il ne siégerait pas avec le FN au Parlement. Jacques Bompard, député-maire d'Orange (Vaucluse) et classé à l'extrême-droite, pourrait lui aussi rejoindre les rangs, malgré sa mésentente avec Marine Le Pen. Resterait à trouver cinq autres députés, parmi les indépendants ou l'aile droite des Républicains.

Ne manquez rien de l’actualité politique avec notre page spéciale Elections Législatives 2017


Retrouvez  notre carte interactive des candidats et des résultats

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Elections législatives 2017

Plus d'articles

Sur le même sujet