Certains candidats élus avec 8 voix d'écart, focus sur les scrutins les plus serrés

Elections législatives 2017

Voir
ILS ONT EU (TRÈS) CHAUD - Leur siège de député aurait pu leur échapper dimanche à l'issue du second tour. Focus sur ces candidats - parfois bien connus du grand public - qui ont passé une drôle de soirée.

"Il ne faut pas vendre la peau de l'ours..." Un adage qui s'applique particulièrement aux soirées électorales. Certains candidats sont passés par toutes les émotions dimanche lors du second tour des élections législatives. De l'attente inquiète au soulagement. Car pour beaucoup, la victoire n'est passée qu'à un fil, qu'à quelques centaines de voix, voire moins, dans une élection marquée par une forte abstention. Voici quelques-uns de ceux qui ont eux chaud. Très chaud.

Moins de 10 voix d'écart

Huit. C'est le nombre de bulletins qui séparent Mélusine Harlé (REM) et Jean-Pierre Door (LR), réélu pour la quatrième fois député de la 4e circonscription du Loiret avec 50,01% des voix. La représentante de la majorité présidentielle a annoncé qu'elle allait déposer un recours auprès du Conseil d'Etat pour procéder à un recompte des voix, rapporte France 3 Centre-Val de Loire. Plus d'un électeur sur deux (56,63%) de cette circonscription ne s'est pas déplacé.


A Mayotte, dimanche soir, Elad Chakrina (LR) est déclaré vainqueur avec ... 12 voix d'écart. Mais lundi en début d'après-midi, coup de théâtre, après recomptage des bulletins de vote, c'est son adversaire,  Ramlati Ali qui est donnée en tête par la préfecture avec 50,17% des voix soit 54 voix de plus. Et une femme de plus pour l'Assemblée nationale. 


Régis Juanico, ex-porte-parole de Benoît Hamon et dernier rescapé des frondeurs PS, a sauvé son siège à 23 voix près dans la 1ere circonscription de la Loire. Dans la deuxième circonscription de Corrèze, Frédérique Meunier (LR-UDI) l'a emporté à l'arrachée avec 25 voix d'avance. Six autres députés ont également été élus avec moins de 100 voix d'écart.

Valls contesté dans l'Essonne

L'ancien Premier ministre a lui-même annoncé son résultat. Une très courte victoire acquise au bout du suspense dans un climat très tendu. Elu avec 50,3 des voix, soit 139 voix d'avance face à la candidate de la France insoumise Farida Amrani dans la première circonscription de l'Essonne, Manuel Valls a rapidement été contesté. Des incidents ont éclaté à la mairie d'Evry. Son adversaire a dit avoir "constaté des irrégularités dans certains bureaux". "On fera la nécessaire demain à la première heure en préfecture où nous déposerons des recours. Nous ne signons pas les procès verbaux ce soir", a-t-elle déclaré dimanche en revendiquant elle aussi la victoire.

En vidéo

Les jeunes, les femmes et les CSP+ font leur entrée à l'Assemblée nationale

En vidéo

Valls annonce son élection : des échauffourées éclatent en mairie d'Evry

Collard s'impose de justesse face à Marie Sara

Il était déjà très légèrement devant au premier tour. Le médiatique député du Rassemblement Bleu Marine, soutenu par le FN, a sauvé son siège de justesse dimanche dans la deuxième circonscription du Gard. Gilbert Collard n'a récolté que 123 voix de plus que son adversaire, l'ancienne torera Marie Sara (50,16% contre 49,84%).

En vidéo

"Le peuple de Camargue n’est pas tombé dans le piège de la médiatisation macronienne" : la réaction de Gilbert Collard après sa victoire

Annick Girardin conserve son siège

La loi était la même pour tous les ministres candidats : pas de victoire, plus de poste. Annick Girardin, ministre des Outre-mer, n'est pas passée loin de faire des cartons. Arrivée à égalité au premier tour, la députée sortante de la 1ere circonscription de Saint-Pierre-et-Miquelon l'a emporté d'un cheveu - équivalent à 136 voix. 

En vidéo

La Bio express d'Annick Girardin, la nouvelle ministre des Outre-Mer

Anissa Khedher élue malgré le bad buzz

Candidate de la 7e circonscription du Rhône, Anissa Khedher a été élue députée avec 50,60% des suffrages, soit 248 voix d'écart avec son adversaire Les Républicains Alexandre Vincendet.  Une élection qui n'a pas vraiment fait rire Twitter dimanche soir, les internautes en profitant pour partager à nouveau un extrait d'un débat du premier tour diffusé sur la chaîne locale TLM. Même le compte Malaise TV a repris la séquence. La jeune femme y apparaît hésitante, se perdant dans ses notes. Elle y avait notamment proposé d'installer des paravents dans les classes afin de doubler le nombre de salles dans les écoles.

Aliot de justesse dans les Pyrénées-Orientales

Son élection se sera jouée à 452 voix près. En tête à l'issue du premier tour, Louis Aliot a remporté le scrutin dans la 2e circonscription des Pyrénées-Orientales face à la candidate du Modem Christine Espert (50,66% contre 49,44%). Le vice-président du Front national devient ainsi l'un des huit députés frontistes de la nouvelle Assemblée nationale, aux côtés de sa compagne Marine Le Pen. Sur RTL lundi matin, il n'a pas écarté l'hypothèse de créer un groupe avec l'appui de parlementaires indépendants ou divers droite. " J'ai vu que monsieur Dupont-Aignan est élu. J'ai vu qu'il y a avait je ne sais pas combien de députés indépendants. Je ne les connais pas, je ne sais pas qui ils sont mais on verra comment tout ça se passe", a-t-il déclaré.

En vidéo

Marine Le Pen, présidente du FN et élue députée à Hénin-Beaumont

Résultats, sondages, candidats : Découvrez notre page spéciale consacrée aux élections législatives 2017

Qui sera votre député(e) ? Découvrez ici tous les résultats des élections législatives 2017

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Elections législatives 2017

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques