Sécurité, cannabis et colonisation : le festival anti-Macron de Thierry Solère

POLITIQUE – Le porte-parole de François Fillon et député des Hauts-de-Seine Thierry Solère a répondu aux questions de François-Xavier Ménage dans la matinale de LCI, ce vendredi. Dans sa ligne de mire : Emmanuel Macron, le candidat du mouvement En Marche !.

S’il y en a un qui en a pris pour son grade ce matin, c’est bien Emmanuel Macron. Invité politique de la matinale de LCI ce vendredi, Thierry Solère, porte-parole du candidat François Fillon, n’a pas épargné le principal concurrent de son favori. Et pour ce faire, quoi de mieux que de commencer par vanter les vertus de son propre camp ? Interrogé par François-Xavier Ménage sur le programme du leader Les Républicains, Thierry Solère insiste sur deux points phares : redresser l’économie et renforcer la sécurité. 


"Protéger les Français est une priorité absolument fondamentale", rappelle-t-il. Et sur ce dernier point, "le gouvernement n’assure pas la sécurité des Français, estime Thierry Solère. Il n’y a qu’à voir ce qu’il se passe dans les banlieues." Et le candidat Macron ne serait pas meilleur en la matière. 

Les propos d'Emmanuel Macron sur la colonisation sont une "honte intégrale"

L'ancien patron de la primaire de la droite et du centre enchaîne très vite sur le programme sécuritaire d’Emmanuel Macron, suite à un article du Figaro où il prône une "tolérance zéro" et dont l’ensemble est attendu pour le 3 mars prochain. Mais pour Thierry Solère : "Emmanuel Macron n’a pas de programme sécuritaire. Et comme il n’a pas de programme, il copie celui des autres." Et les autres en question, c’est François Fillon. 


Le député revient ainsi sur la position d’Emmanuel Macron sur le cannabis pour illustrer ses dires. Alors que l’ancien ministre était prêt à discuter légalisation du cannabis il y a quelques mois, il prône désormais "une tolérance zéro et la mise en place d’une amende pour la première consommation, soit le copié-collé du programme de François Fillon", dénonce ainsi le porte-parole, rappelant au passage que les grandes lignes de son candidat, elles, sont structurées depuis longtemps déjà. 

"Une insulte pour des millions de personnes"

Thierry Solère en profite enfin pour réagir sur "la colonisation qui serait un crime contre l’humanité", une sortie d'Emmanuel Macron lors de sa visite en Algérie qui n'en finit pas de faire fulminer la droite et l'extrême droite. Ici, le porte-parole insiste sur le fait que ce terme date de la fin de la Seconde guerre mondiale et est rattaché à la déportation des juifs (il l'est aussi aux activités de traite négrière auxquelles s'est adonnée la France en Afrique au XVe siècle, ndlr).


La position du camp Fillon sur la question ? "La colonisation n’est pas un crime contre l’humanité parce que tous les Français dont les enfants ont été mobilisés pour la guerre d’Algérie n’ont pas participé à un crime contre l’humanité, comme les pieds noirs." Pour lui, l’affirmation de l’ancien ministre "est une insulte pour des millions de personnes, Français et Algériens" et est une "honte intégrale".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

Plus d'articles

Sur le même sujet