Sondage LCI : Macron et Le Pen à égalité au premier tour , Fillon toujours distancé

EXCLUSIF - Emmanuel Macron et Marine Le Pen confirment leur position de leaders dans cette campagne présidentielle, selon notre nouveau sondage Kantar Sofres – OnePoint publié ce dimanche. François Fillon n'arrive pas à refaire son retard après les affaires. Quand à Benoit Hamon et Jean-Luc Mélenchon, ils sont désormais au coude à coude, en quatrième position.

À cinq semaines du premier tour de l’élection présidentielle, la candidate du FN et celui du mouvement "En Marche" se détachent nettement dans la course à l’Elysée. Selon notre nouveau sondage Kantar Sofres – OnePoint publié ce dimanche, Emmanuel Macron égalise avec Marine Le Pen dans les intentions de vote, et ce pour la première fois. L’ancien ministre de l’économie a grappillé son retard au fil des semaines et remporterait désormais 26% des voix, à égalité avec la députée européenne, laissant leurs autres concurrents à la traîne.

  • 1François Fillon toujours distance

    Le candidat LR stagne, lui, à 17% d’intentions de vote, après avoir chuté dans les sondages depuis la révélation de l’affaire des emplois présumés fictifs de sa femme et de deux de ses enfants. Il était déjà à ce niveau - 17% - lors de la précédente enquête réalisée le 2 mars, avant la révélation de l'affaire des costumes offerts.
  • 2Avant leur démonstration de force, Hamon et Mélenchon à égalité

    Le plus gros revers est à attribué au candidat socialiste Benoît Hamon. Le député des Yvelines perd 4 points en l’espace de quinze jours et enregistre seulement 12% d’intentions de vote, le même chiffre désormais que Jean-Luc Mélenchon. C'est la première fois que les deux candidats font jeu égal. A noter que l'enquête Kantar a été effectuée du 15 au 17 mars, avant les démonstrations de force des deux candidats ce week-end. Jean-Luc Mélenchon, avec sa marche pour la Vie République, a rassemblé 130.000 personnes à République selon son équipe, Benoît Hamon, a fait salle comble à Bercy avec près de 20.000 personnes dans et à l'extérieur de la salle.

Les six derniers candidats se partagent les miettes du gâteau : Nicolas Dupont-Aignan obtient 3% des intentions de vote au premier tour, Nathalie Arthaud 1.5%, Philippe Poutou et François Asselineau 1%. Jean Lassale (0,5%) et Jacques Cheminade (<0.5%) ferment la marche.

Attention cependant, ce sondage cache aussi une autre donnée :  l'indécision de l'électorat. 30% des 1508 personnes interrogées ne sont pas encore certains d’aller voter ou ne savent pas encore à qui ils confieront leur voix. Marine Le Pen bénéficie au vue de cette analyse d’une avance potentielle, la candidate frontiste peut se targuer de bénéficier des intentions de vote les plus sûres : 75% de ses électeurs affichés assurent qu’ils ne changeront pas d’avis. Une certitude quasiment partagée par les électeurs de François Fillon : 73%, soit 12 points de plus en seulement quinze jours. Si les choix s’affinent pour ces deux candidats, leurs rivaux font face à un électorat qui reste toujours volatil. Ainis, seuls 51% des électeurs potentiels d’Emmanuel Macron sont certains de voter pour l’ancien ministre.

 Emmanuel Macron bénéficie quand même du meilleur potentiel électoral, c’est-à-dire que les indécis penchent largement pour sa candidature. Tous bords confondus, les personnes interrogées estiment d’ailleurs à une large majorité que le candidat "En Marche" finira en tête.

Enquête réalisée en ligne selon la méthode des quotas auprès d’un échantillon de 1508 personnes inscrites sur les listes électorales représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, du 15 au 17 mars 2017.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Benoît Hamon, candidat du PS à la présidentielle

Plus d'articles

Sur le même sujet