Soupçons d'emplois fictifs : Cambadélis "ne voit pas" pourquoi Le Roux devrait démissionner puisqu'il n'est "pas candidat à la présidentielle"

Bruno Le Roux et l'emploi de ses filles à l'Assemblée

Voir
INDULGENCE - Le Premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis ne souhaite pas que le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux démissionne du gouvernement, après les révélations sur ses filles employées à l'Assemblée nationale alors qu'elles étaient adolescentes.

Lundi soir, l'émission "Quotidien" a révélé que le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux avait employé ses filles, alors qu'elles étaient lycéennes puis étudiantes, en cumulant respectivement 14 et 10 CDD entre 2009 et 2016, pour un montant total de quelque 55.000 euros. Et cela dès l'âge de 15 ans. 


Invité de RTL ce mardi matin, le Premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis a estimé que le ministre n'avait aucun raison de démissionner du gouvernement, et qu'il ne le souhaitait pas. "Bruno Le Roux n’est pas candidat à la présidentielle, il fait très bien son travail" a-t-il justifié.


"Quand l’affaire Penelope Fillon a débuté, j’ai dit que le problème n’était pas d’embaucher des proches mais de savoir s’ils avaient travaillé. La question essentielle est de savoir si elles ont travaillé." Dans ce cas là, selon Jean-Christophe Cambadélis, "toute peine mérite salaire". "S'il y a du travail, le député le rémunère."

En vidéo

Parlement transparent : Bruno Le Roux et ses filles collaboratrices parlementaires

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Bruno Le Roux et l'emploi de ses filles à l'Assemblée

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques