Débat d'entre-deux-tours : Louis Aliot, le compagnon de Marine Le Pen, a-t-il fait participer un membre de l'UOIF à un colloque frontiste ?

La chasse aux intox

Voir
VÉRIF - Lors du débat d'entre-deux-tours, Emmanuel Macron a affirmé mercredi soir que le Front national avait fait "participer" des représentants de l'UOIF, association controversée, "à des colloques". Nous en avons retrouvé la trace.

Passes d'armes autour de l'UOIF mercredi soir. Après que Marine Le Pen a reproché la proximité de son concurrent avec l'Union des organisations islamiques de France lors du débat d'entre-deux-tours, Emmanuel Macron a pointé une contradiction, sous-entendant que Louis Aliot, le compagnon de Marine Le Pen, avait organisé des colloques avec cette organisation. 


Il a ainsi déclaré : "Si l'UOIF a des activités contraires aux lois de la République, je la ferai interdire. Je ne les ai jamais rencontrés, je ne les connais pas. Que je sache, les derniers qui ont organisé des colloques avec eux, c'est le Front national avec Monsieur Aliot. (...) Ce n'est pas chez moi qu'on a trouvé des responsables qui ont fait des transactions avec Daech, comme Mediapart l'a révélé aujourd'hui avec Lafarge".

En vidéo

Débat 2017 - Marine Le Pen reproche à Emmanuel Macron sa proximité avec l'UOIF, une "association islamiste"

"Banlieues patriotes" et "Club idées nation"

Est-ce la réalité ? Louis Aliot a-t-il fait participer un représentant de l'UOIF à un colloque du FN ? Nous avons en tout cas retrouvé une dépêche AFP, datant du mois d'octobre 2016, évoquant d'une part "Banlieues patriotes", un collectif proche du Front national, qui a tourné une émission en compagnie de Camel Bechikh, membre de l'UOIF. Et d'autre part, le colloque "Club idées nation", auquel ce même représentant a participé en avril 2013 sur le thème "Islam et République". Un club organisé à l'initiative... de Louis Aliot. 


"Les invités sont pas forcément d'accord avec nous, ce qui se dit n'engage en rien le FN" s'était défendu auprès de l'AFP Jordan Bardella, patron de "Banlieues patriotes". "Le but est d'inviter des 'gens avec un intérêt pour le patriotisme, qui ont une démarche de terrain dans les banlieues". 


Il apparaît donc exact que Louis Aliot soit à l'origine d'un débat dans lequel a figuré Camel Bechikh. Un rappel intéressant à l'issue d'un débat au cours duquel Marine Le Pen n'a eu de cesse de fustiger les rapports entre Emmanuel Macron et cette association controversée. 

Suivez toute l’actualité sur notre page dédiée à l’élection présidentielle. 

Découvrez comment votre commune a voté sur nos pages résultats de l’élection présidentielle.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La chasse aux intox

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques