VIDÉO - Mitterrand, De Gaulle, Chirac... comment ils se présentés à leur propre succession

Elections présidentielles

Voir
MOI PRÉSIDENT - Au plus bas dans les sondages et bousculé par son premier ministre, François Hollande doit annoncer s'il se présente à sa succession dans les jours à venir. Sur le plateau du "Grand Soir", Justine Corbillon revient sur toutes les fois où des présidents de la République ont fait ce choix.

À deux mois de la primaire de la gauche, le suspense concernant la candidature de François Hollande pour un nouveau mandat monte chaque jour un peu plus. Bousculé dimanche dernier par Manuel Valls, se disant prêt, dans les colonnes du Journal du Dimanche, à l'affronter lors du scrutin, le président est censé annoncer sa décision dans les prochains jours. Pour patienter, la journaliste politique Justine Corbillon a retracé l'historique de toutes les fois où les présidents de la République ont passé le cap. Elle analyse, en parallèle, la manière dont ils ont procédé. "L'idée, c'est toujours d'adresser un message, de légitimer ce choix en disant : 'Voilà pourquoi je m'adresse de nouveau à vous'", explique-t-elle.

Du général de Gaulle à François Mitterrand

Ainsi, le général de Gaulle se représentait en 1965 de façon très solennelle en adressant ce message "Moi ou le chaos". De la même façon Valéry Giscard d'Estaing déclarait à la télévision en 1981 : "Je suis le seul recours contre la gauche". Il perdra finalement face à François Mitterrand. Ce dernier, invité au 20H de France 2 à la fin de son mandat, n'a même pas jugé bon de se déclarer. Il a simplement attendu qu'un journaliste lui pose la question "Êtes-vous candidat ?" Ce à quoi il a simplement répondu : "Oui". "Pourquoi il s'est permis de faire ça ? Parce qu'il avait laissé les autres faire campagne pour lui avec une fameuse campagne à l'époque : Génération Mitterrand", rappelle la journaliste.

Jacques Chirac, ou l'art de la mise en scène

Grâce à la mobilisation contre le Hollande-bashing menée par un groupe de personnalités, François Hollande a tenté de s'inspirer de la méthode Mitterrand. Une tentative qui n'a pas aussi bien fonctionné. "Pourquoi ne s'inspirerait-il pas de Jacques Chirac en 2002 ?" questionne Justine Corbillon. Celui-ci avait alors mis en scène sa candidature à Avignon. Devant un parterre de Français, loin des cadres institutionnels et des drapeaux tricolores, il avait ainsi établi une plus grande proximité avec le peuple hexagonal. Le président avait également pris de cours Lionel Jospin, également candidat. "C'est un peu plus compliqué pour François Hollande, parce que tout le monde attend sa candidature", pondère-t-elle.

Valls & Hollande, une réconciliation mise en scène

Des personnalités à la rescousse de François Hollande

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le Grand Soir

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques