VIDÉO - Pour rester en forme, Jean Lassalle carbure au "steak-frites-banane", Mélenchon au quinoa... comment font les autres ?

DirectLCI
SECRETS DE FABRICATION - Quelle candidate enchaîne les graines de lin pour perdre des kilos ? Qui court deux fois par semaine ? Qui s'évade dans sa cuisine ? Nous avons fait le tour des secrets des candidats pour tenir dans cette campagne effrénée.

Déplacements à travers la France, interviews dans tous les sens et grands meetings... chacun l'imagine bien : le rythme d'une campagne présidentielle est particulièrement éprouvant pour les candidats (et leur entourage, ne les oublions pas). Du haut de ses quatre campagnes électorales, Jacques Chirac avait résumé l'aventure comme suit : "Tu bouffes quand tu peux bouffer, tu bois quand tu peux boire, tu dors quand tu peux dormir et tu pisses quand tu peux pisser", rappelait Libération.

Selon les échos de la campagne, il semblerait quand même que les candidats s'en tiennent à un régime plus strict, à quelques notables exceptions près.

Jean Lassalle

Pour tenir, le "berger" qui a eu affaire "aux ours et aux loups" a besoin d'avoir du consistant. Quitte à se moquer de l'équilibre alimentaire. Le député pyrénéen carbure donc, a appris LCI, à un cocktail "steak-frites-banane" qui ferait frémir bien des diététiciens. LCI les rassure : Jean Lassalle s'octroie également une sieste quotidienne d'une heure.

En vidéo

Lassalle carbure au steak frites banane

Jean-Luc Mélenchon, l'ascète

Fatigué comme il le disait lui-même à un militant qui l'avait interrompu en meeting, le candidat de la France insoumise s'impose un régime sec pour tenir le rythme. Le quinoa, d'abord, qui lui avait assuré ses premières heures de gloire sur YouTube, était la star de son régime alimentaire. En 2012, le député européen expliquait aussi avoir arrêté le café. A Europe 1, il explique également faire très attention à sa "discipline alimentaire", lui qui a tendance à prendre du poids en campagne. Il privilégie son sommeil en dormant "sept heures par nuit" et coupe, quand il le peut, en s'occupant des bambous de sa maison de campagne.

En vidéo

Jean-Luc Mélenchon fait la promotion du quinoa pour Gala

Marine Le Pen, la convertie

Grande fumeuse et consommatrice de café lors de sa dernière campagne, la patronne du FN fait désormais assaut de bonnes intentions pour rester au sommet de sa forme. Désormais, résume Europe 1, la candidate, passée du côté des "vapoteurs" ne jure que par le thé rouge et les graines de lin. L'alcool est également limité à sa portion congrue, tandis que Marine Le Pen, bonne dormeuse, a aménagé une fourgonnette pour pouvoir assurer ses huit heures de sommeil, en cas de déplacement tardif.

Emmanuel Macron, le stakhanoviste

Tout petit dormeur, Emmanuel Macron fait très attention à ce que les trois à cinq heures de sommeil qu'il s'autorise chaque nuit ne se voient pas sur son visage. D'où la présence en continu d'une maquilleuse pour gommer ses cernes. Le sport est aussi en bonne place dans l'hygiène de vie du candidat, notamment... la boxe française. La préparation de la campagne est aussi passée par l'embauche ponctuelle d'un coach vocal de luxe, le baryton d'opéra Philippe Lafont. Depuis, le "PROJEEEEEET" du candidat marcheur se fait entendre avec une voix nettement plus apaisée.

En vidéo

"Ce que je veux, c'est que vous, partout, vous alliez faire gagner notre projet" hurle Macron en clôture de son meeting

Benoît Hamon, raisonnable hédoniste

Avant les débats et les meetings, le candidat frondeur a son petit plaisir : un verre de vin blanc siroté quelques minutes avant le début des hostilités. Suivant les conseils de son allié Yannick Jadot, Benoît Hamon, tout petit dormeur ("cinq heures, c'est le grand luxe") est devenu un fana des siestes. Des micro-siestes, certes, mais tout de même. A côté de ça, ce rugbyman amateur ne délaisse pas le sport : "10 bornes par jogging [...] deux fois par semaine", confiait-il à L'Equipe avant la primaire. Pas pour couper, mais pour "gamberger" et "réfléchir à de nouvelles idées".

Nicolas Dupont-Aignan

Peu de choses ont filtré des secrets de préparation du candidat souverainiste, qui aime répéter qu'il ne veut pas mettre en avant sa vie privée. Il avait tout de même convié les télévisions à le filmer en train de faire des longueurs de piscine, quelques heures avant le débat à 11.

En vidéo

Nicolas Dupont-Aignan fait quelques longueurs avant le débat de ce soir

François Asselineau

Pour le candidat de l'UPR, le début de campagne officielle a changé la donne dans le temps de parole, avec le passage à l'égalité et non plus l'équité, qui se basait peu ou prou sur les intentions de vote. N'espérez pas connaître les secrets qui se cachent derrière ce changement de rythme. A LCI, l'entourage du candidat assure que François Asselineau "se drogue à la volonté", "ne fume pas" et "mange très sainement". On n'en saura pas davantage.

Jacques Cheminade

Du doyen de l'élection, peu d'informations véritables ont filtré. On apprend qu'il donne jusqu'à douze interviews par jour. Et s'il se dit "enchanté" d'une telle attention médiatique, on comprend quand même que l'exercice est pesant : "C'est tout juste si on ne nous demande pas de le filmer dans son lit", grogne-t-on dans son entourage auprès de LCI.

François Fillon

Celui qui connaît probablement la campagne la plus stressante depuis que ses déboires judiciaires le poursuivent s'accorde évidemment des moments de détente. Quand il est question de couper, direction sa grande propriété sarthoise, où il s'adonne à la cuisine et au sport (jogging, vélo, etc.). RTL rappelle également que, terrassé par un mal de dos lors de son passage à Matignon, François Fillon prend bien soin de confier ses articulations à un osthéopathe.

Nathalie Arthaud, une prof en campagne

Jusqu'à la dernière minute, la seule candidate communiste de la campagne ménagera son activité politique à son activité professionnelle. A LCI, celle qui confie ne dormir que "quatre heures par nuit" indique continuer à "donner des cours et corriger des copies". Avec un peu de retard, certes, mais en demandant l'indulgence des parents d'élèves. Une situation qui va perdurer jusqu'à la dernière semaine de campagne.

Philippe Poutou

A l'instar de Nicolas Dupont-Aignan, rien n'a filtré dans les secrets de préparation du candidat ouvrier. Un élément notable, toutefois : sa participation régulière à des manifestations, que ce soit pour la défense des droits des travailleurs ou pour lutter contre les violences policières.

Ne manquez rien de la campagne présidentielle sur notre page spéciale


Retrouvez tous les résultats sur notre carte

Plus d'articles

Sur le même sujet