Les 6 meilleures villes de France pour travailler quand on est jeune et ambitieux

Les 6 meilleures villes de France pour travailler quand on est jeune et ambitieux

EMPLOI - Toulouse, Nantes... Le quotidien "Les Echos" publie mardi son palmarès des meilleures villes de France où il fait bon vivre et travailler quand on est un jeune diplômé.

Loin de Paris, oui, mais pour aller où ? Certaines villes font davantage rêver que d'autres les 18-30 ans : il y a celles où la qualité de vie est excellente, et celles qui offrent de bonnes opportunités de travail. Malheureusement, ce sont rarement les mêmes. Pour vous aider à faire votre choix, le quotidien Les Echos, en partenariat avec RégionsJob et l’Association pour l’emploi des cadres (Apec) publie ce mardi 4 avril un classement des six meilleures villes où travailler, quand on est jeune, diplômé et plein d’ambitions !

TOULOUSE

La ville rose arrive en tête des villes où les salariés se sentent les plus épanouis. Du soleil, des rémunérations alléchantes, mais aussi des offres d’emplois dans des domaines d’activités divers font de Toulouse une destination séduisante, "d’autant plus qu’en 2017, le bassin d’emploi sera très porteur pour les jeunes diplômés et les cadres débutants", affirme Jean-Sébastien Fiorenzo, délégué territorial de l’Apec Occitanie, cité dans Les Echos.


Parmi les secteurs porteurs : on trouve d’abord, sans grande surprise, l’industrie de l’aéronautique et, par ricochet, la logistique et les transports. Mais aussi la santé, l’agroalimentaire, le BTP, ou encore l’immobilier. Labellisée French Tech depuis 2014, Toulouse arrive derrière Paris en nombre de start-up créées, notamment dans les domaines des biotechnologies et de la robotique.

NANTES

La ville figure régulièrement à la première place des villes préférées des Français. Nantes est une ville attractive aussi bien pour son cadre de vie (à seulement 45 minutes en voiture de la mer) que pour son dynamisme économique. Parmi les profils les plus convoités : les professionnels de l’informatique et les commerciaux, et les juniors (jusqu’à 5 ans d’expérience) qui devraient représenter 30% des recrutements de la région en 2017, prédit l’Apec, citée par Les Echos.

LYON

A seulement deux heures en TGV de Paris,  et proches des stations des Alpes, Lyon possède de nombreux atouts pour attirer les jeunes actifs fraîchement diplômés. "Dans la région, 1 recrutement sur 2 concerne des cadres ayant moins de cinq ans d’expérience", explique Manuel Santos, délégué territorial Auvergne-Rhône-Alpes de l’Apec, aux Les Echos. Les secteurs les plus porteurs en matière d’emploi sont ceux des télécoms, de l’informatique, de l’ingénierie, du conseil et de la banque-assurance. 

STRASBOURG

Première ville cyclable de France, la ville attire pour son cadre de vie, mais aussi pour son dynamisme. Strasbourg compte en effet de nombreuses entreprises internationales, comme Adidas, Puma ou Kronenbourg. Les jeunes commerciaux sont donc particulièrement recherchés. "Les profils qualifiés en comptabilité, gestion ou finance trouveront facilement du travail", indique aux Echos Frédéric Philippe, responsable de la région Nord-Est chez RegionsJob.


Par ailleurs, les entreprises de la région investissent beaucoup dans la recherche et le développement. Les ingénieurs et les chercheurs, notamment dans les domaines medtech et biotech, sont donc les bienvenus. Lancé en 2012, le Campus des technologies médicales, rebaptisé "Nextmed", a pour ambition de devenir le centre de référence européen dans ce domaine.

LILLE

Dans le Nord, tu pleures deux fois : la première en arrivant et la deuxième parce que tu ne veux plus repartir ! A la fois proche de Londres, de Bruxelles et de Paris, la ville offre de belles perspectives quand on est un jeune actif. Parmi les secteurs les plus dynamiques, on trouve notamment les services, le commerce, l’informatique et la finance. Les métiers les plus pourvoyeurs d’emplois sont les fonctions commerciales, l’ingénierie, ainsi que la recherche et développement.


On y trouve de grandes entreprises, telles que Auchan, Decathlon, Leroy Merlin ou Kiabi. "Pour leur transformation, ces grosses boîtes ont besoin de jeunes diplômés ou de cadres avec moins de cinq ans d’expérience. Et il faut savoir que beaucoup d’entre elles font des efforts sur le management et le bien-être au travail, en adoptant un esprit un peu start-up", assure Valérie Fenaux, déléguée territoriale de l’Apec.

AIX-EN-PROVENCE-MARSEILLE

Entre mer et montagne, les deux villes proposent un cadre exceptionnel et très dynamique. Marseille et Aix-en-Provence possèdent un important vivier de start-up, réunies derrière le label Aix-Marseille French Tech (AMFT), qui regroupe plus de 400 structures. Les profils les plus prisés des start-up ? Ingénieurs informatiques, développeurs, data scientists… "On n’arrive pas à pourvoir tous les postes!", confie aux Echos le directeur du label Aix-Marseille French Tech.

Méthodologie : Pour sélectionner les six métropoles de ce palmarès, Les Echos indique s'être basé sur plusieurs classements, dont celui des villes les plus dynamiques en 2016 en matière d’emploi réalisé par RegionsJob. 

Plus d'articles

Sur le même sujet