Belgique - Portugal : "On voulait jouer à la maison, contre la peur", explique Marc Wilmots

Belgique - Portugal : "On voulait jouer à la maison, contre la peur", explique Marc Wilmots

DÉLOCALISATION - Un temps annoncé annulé à cause des attentats terroristes, le match entre les Diables Rouges et les coéquipiers de Cristiano Ronaldo se jouera finalement mardi au Portugal. Une solution de replis qui ne satisfait pas vraiment le sélectionneur belge Marc Wilmots.

Comme un symbole. De la même façon que le France et l'Angleterre n'avaient pas voulu annuler leur match amical à Wembley du 18 novembre dernier, soit quelques jours après les terribles attaques qui ont frappé Paris et Saint-Denis, la Belgique aurait bien aimé accueillir le Portugal au stade Roi Baudouin de Bruxelles, ville pourtant elle aussi meurtrie mardi.

Mais voilà, face aux attaques qui ont frappé l'aéroport puis le métro et surtout le niveau d'alerte dans le pays qui reste maximal (niveau 4), l’Union belge de football (URBSFA) et Fédération portugaise (FPF), après avoir annoncé une annulation pure et simple de la rencontre, sont finalement tombées d'accord pour une délocalisation à Leiria, entre Porto et Lisbonne.

Pas assez de temps pour organiser le déplacement des supporters belges..

Une solution de replis qui ne satisfait visiblement pas Marc Wilmots, comme le coach des Diables Rouges l'a expliqué au micro de la RTBF. "Si cela dépendait de moi, on aurait joué ce match contre le Portugal ici en Belgique. Je voulais jouer à la maison car je suis contre la peur, a notamment expliqué l'ancien attaquant passé par Bordeaux. On doit assumer, on doit continuer à vivre. Je pense également que le public attend une réaction. Mais je respecte totalement la décision de la Ville de Bruxelles."

Conséquence de cette option prise un peu dans la précipitation, les supporters de la bande à Eden Hazrd ne pourront pas venir soutenir leur équipe à Leiria, car il y a trop peu de temps pour organiser les déplacements... Mais qu'importe, vu le contexte, la Belgique n'aura que des amis au Portugal. Comme les Français avaient pu le cosntater à Londres en novembre dernier, où les Anglais avaient notamment repris une très émouvante Marseillaise.


À LIRE AUSSI

>>  Matuidi a rencontré le stadier qui a refoulé un kamikaze le 13 novembre
>> Retrouvez toute l'actu sport de metronews

Plus d'articles

Les tags

    À suivre

    Rubriques