Euro 2016 : Ribéry voit l'Allemagne l'emporter et en veut toujours aux Français

Euro 2016 : Ribéry voit l'Allemagne l'emporter et en veut toujours aux Français

INTERVIEW - Interrogé par le journal allemand Bild, l'ancien joueur de l'équipe de France fait le point sur sa fin de saison avec le Bayern Munich et l'Euro qui approche. Et si Franck Ribéry est plutôt élogieux au sujet de la Nationalmannschaft, il l'est beaucoup moins concernant la façon dont a été perçu son forfait pour la Coupe du monde 2014.

Une blessure toujours ouverte. Depuis qu'il a décidé de tourner le dos aux Bleus en août 2014, Franck Ribéry (32 ans), qui s'exprime de toute façon rarement devant les journalistes et quasi exclusivement dans la presse allemande, prend grand soin de ne presque jamais évoquer l'équipe de France. Il faut dire qu'entre la grève de Knysna en 2010 et sa blessure au dos, l'obligeant à un forfait de dernière minute pour le Mondial 2014, l'attaquant du Bayern Munich a eu une fin d'histoire très compliquée avec la sélection. Bien loin en tout cas du conte de fée qu'il avait vécu lors de la Coupe du monde 2006.

"Les gens ont oublié ce que j'avais fait pour la France"

Visiblement, ces épisodes douloureux ont laissé des traces chez l'ancien international (81 sélections et 16 buts), comme le laisse transparaître cette interview publiée ce vendredi par Bild. Interrogé sur son retour sur les terrains après une nouvelle blessure à la cuisse, Ribéry évoque aussi la fin de saison du Bayern, son avenir (il veut rester en Bavière) et bien sûr l'Euro en France, qui approche à grands pas (10 juin-10 juillet). L'occasion pour l'ancien Marseillais, qui a fait de l'Allemagne son pays d'adoption, de pronostiquer une victoire finale de la Nationalmannschaft, déjà championne du monde en titre, mais surtout d'évoquer l'équipe de France.

Et si Ribéry croit les hommes de Didier Deschamps capables de "faire de bonnes choses" devant leur public, il en profite aussi pour mettre un petit tacle aux supporters des Bleus. "J'ai tellement aidé mon pays. Et puis il y a eu ce problème au dos juste avant la Coupe du monde 2014. Les gens ont soudainement oublié ce que j'avais fait pour la France. Ça fait mal !", confie notamment l'intéressé, qui a dû aussi lire quelques articles estimant que les tricolores joueraient mieux sans lui... "Mais c'est le passé", conclut Franck Ribéry. Et il paraît encore dur à accepter.

À LIRE AUSSI
>> VIDÉO - Ribéry soigne son retour avec le Bayern
>> Retrouvez toute l'actu sport de metronews

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques