Accident de car scolaire dans le Doubs: le chauffeur mis en examen

Accident de car scolaire dans le Doubs: le chauffeur mis en examen

FAIT DIVERS - Le chauffeur âgé de 25 ans qui était au volant d'un car scolaire qui s'est renversé mercredi près de Montbenoît (Doubs) a été mis en examen jeudi pour homicides involontaires. L'accident a fait deux morts.

Le jeune chauffeur du car scolaire qui s'est renversé près de Montbenoît (Doubs) mercredi, entraînant la mort de deux adolescents, a été mis en examen jeudi pour homicides involontaires, dans un dossier dominé par la question de la conduite dans des conditions météo difficiles.

Cet homme de 25 ans, qui avait obtenu son permis professionnel à Marseille en 2015 et avait été embauché en décembre par la société de transport, a été mis en examen pour "homicides involontaires et blessures involontaires par imprudence pour vitesse excessive eu égard aux conditions climatiques et à l'état de la chaussée", selon une source proche du dossier.

Il a été placé sous contrôle judiciaire, avec l'interdiction de conduire tout véhicule, de se rendre dans le village des victimes et de quitter le territoire français, à l'exception de son lieu de domicile qui se situe en Suisse.

Ils avaient 12 ans et 15 ans

Mercredi matin, le car de transport scolaire qu'il conduisait avait brutalement quitté une départementale longeant la rivière Doubs, tout près de la frontière suisse, et s'était renversé sur le talus. Un adolescent de 12 ans et une jeune fille de 15 ans étaient morts dans l'accident. Tous deux étaient scolarisés au collège Lucie-Aubrac de Doubs, non loin de Pontarlier, où se rendait le car.

EN SAVOIR +
>> Accident d'un car scolaire dans le Doubs : la vitesse du bus mise en cause

"J'ai glissé sur une plaque de verglas, je n'ai rien pu faire", a expliqué le chauffeur au juge, selon des propos rapportés à l'AFP par son avocate, Me Agathe Henriet. Pour le moment, l'enquête ne confirme pas la présence de verglas à l'endroit de l'accident mais simplement d'une plaque de neige, selon le parquet. Dans ses réquisitions, qui ont été suivies par le juge, le parquet a souligné que l'homme n'avait pas respecté l'obligation faite à tout chauffeur d'adapter sa vitesse à l'état de la chaussée.

La mise en examen du chauffeur du car intervient alors que la France est à nouveau endeuillée jeudi par un drame du transport scolaire, intervenu à Rochefort (Charente-Maritime). Six adolescents ont été tués lorsque leur autocar a été soudainement éventré par un élément métallique dépassant d'un camion qui le croisait.

A LIRE AUSSI
>> Six adolescents ont été tués dans la collision entre un autocar et un camion

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques