Affaire Grégory : Marcel et Jacqueline Jacob, qui sont les membres de la famille Villemin au cœur des dernières révélations ?

ENQUÊTE - Deux personnes ont été mises en examen après les rebondissements qu'a connu l'affaire du petit Gregory : Marcel Jacob, son grand-oncle et sa femme Jacqueline. La grand-mère de Grégory Monique Villemin, avait, elle, été entendue en audition libre.

Les analyses en écriture des lettres de menaces et autres courriers anonymes qui foisonnent dans l'affaire Grégory sont au coeur de l'enquête, relancée mercredi dernier. A la lumière de ce qu'ont repéré les enquêteurs, elles impliquent le grand-oncle de l'enfant, Marcel Jacob et sa femme Jacqueline Jacob.


LCI fait le point sur ces membres de la famille du petit Grégory, auxquels la gendarmerie s'intéresse et qui, pour deux d'entre eux, ont été mis en examen vendredi pour enlèvement et séquestration suivie de mort. 

Marcel Jacob

Marcel Jacob est le grand-oncle du petit Grégory et l'oncle maternel de Jean-Marie Villemin. Il a été placé en garde à vue mercredi dans le cadre de l'enquête sur la mort de son petit neveu puis mis en examen, vendredi, pour pour enlèvement et séquestration suivie de mort. A l'époque des faits, des expertises graphologiques avaient notamment désigné Marcel Jacob comme éventuel corbeau. De plus, son emploi du temps lors de la commission du crime était considéré comme incertain. Pour autant, l'homme n'avait jamais été inquiété judiciairement. 


Autre élément : ce dernier s'en était pris verbalement à Jean-Marie Villemin peu avant le crime, lui reprochant sa promotion de contremaître. 

Jacqueline Jacob

En vidéo

Affaire Grégory : la grand-tante de l'enfant pourrait avoir envoyé des lettres de menaces

Jacqueline Jacob - née Thuriot - est la femme de Marcel et la grande-tante de Grégory. Comme son mari, ce venredi 16 juin, elle a été mise en examen pour enlèvement et séquestration suivie de mort. Elle a été également soupconnée d'avoir rédigé une lettre de menaces datant de 1983, soit avant le crime et adressée au père de l'enfant. Selon le procureur général de Dijon, les expertises "sont confondantes à l'encontre (de) Madame Jacqueline Thuriot épouse Jacob". Selon une source proche du dossier, "des documents manuscrits écrits par Jacqueline Jacob ont été retrouvés en perquisition", ces documents pouvant servir de comparaison à la lettre de 1983. 

Monique Villemin

En vidéo

Affaire Grégory : la grand-mère du petit garçon elle aussi parmi les corbeaux ?

Monique Villemin est la grand-mère du petit Grégory. A 85 ans, cette dernière et son époux Albert - dont l'état de santé ne permettait pas une garde à vue - ont été entendus en audition libre ce mercredi soir à leur domicile dans les Vosges. Selon le procureur, Monique Villemin serait l'auteur d'une lettre de menaces datant de 1989 adressé au juge Maurice Simon, alors chargé de l'instruction et décédé depuis. "'Vas-tu voir 1990? ça c'est notre affaire, en tout cas tu seras tué'", lui indiquait notamment ce courrier, selon le procureur général de Dijon.


Le texte mettait aussi en cause les parents de Grégory comme étant les auteurs du crime, alors que le juge Jean-Michel Lambert avait porté ses soupçons en juillet 1985 vers la mère de Grégory, Christine Villemin, finalement innocentée en 1993 au terme d'un non-lieu retentissant. En 1987, Monique Villemin expliquait au micro de La Cinq ne plus avoir de contact avec Christine Villemin et réclamait justice pour son petit-fils. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'affaire Grégory

Plus d'articles

Sur le même sujet