Agression d'un professeur juif à Marseille : "II voulait le tuer"

Agression d'un professeur juif à Marseille : "II voulait le tuer"

FAIT DIVERS - Un jeune homme né en 2000 a légèrement blessé ce lundi matin à Marseille un passant qui portait la kippa. Le suspect, qui était muni une machette, a été interpellé dix minutes après les faits.

Un adolescent né en 2000 a blessé un homme qui portait une kippa ce lundi matin vers 9 heures à Marseille avant d'être interpellé par la police. Le jeune homme, qui avait avec lui une machette, a porté des coups à la victime devant la mairie du 9e arrondissement, au niveau du 150 boulevard Paul-Claudel.

La victime, âgée de 34 ans selon La Provence , est professeur à l'école juive la Source située au niveau 104 du même boulevard. Il a été légèrement blessé au dos et à la main. Dans un communiqué, le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) à Marseille indique que le professeur "s'est défendu et a poursuivi son assaillant sur 50 mètres, mettant en fuite son agresseur".

"Allah Akbar"

La scène s'est déroulée sous l'œil de plusieurs témoins. Le suspect a laissé l'arme sur place. Parti en courant, l'auteur présumé a été interpellé dix minutes plus tard par la brigade anti-criminalité (BAC).


L'homme aurait crié "Allah Akbar" au moment de son interpellation. Il aurait dit avoir fait ça "au nom de la haine des juifs et pour l'islam".

"L'individu revendique l'acte, a précisé une source policière à metronews. Quant au terme 'déséquilibré' utilisé par certains médias, il ne recouvre pas la totalité de la situation. L'individu était excité. Il tenait des propos pas tout à fait cohérents au moment des faits mais il est très clair sur ce qu'il a fait et pourquoi il l'a fait. Il voulait tuer cet homme parce qu'il était juif".

Des photos en ligne

Suite à ces faits, les enquêteurs sont "immédiatement partis faire une perquisition chez cet individu de nationalité turque domicilié à Marseille", a ajouté la source policière.

Plusieurs photos ont circulé sur les réseaux sociaux. Sur ces images, on peut notamment voir la machette au sol.

Le Parquet de Marseille a ouvert une enquête pour "tentative d'assassinat et apologie du terrorisme". Sur Twitter, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a apporté son "soutien à la victime de la révoltante agression antisémite ".


En début d'après-midi, toujours via Twitter, le Premier ministre Manuel Valls, s'est à son tour dit "révulsé" par cette agression à caractère antisémite. De même que François Hollande. Dans un communiqué, le président de la République condamne des actes "innommables et injustifiables". Le chef de l'Etat adresse tout son soutien à la victime et à ses proches et assure la mobilisation des pouvoirs publics pour agir avec la plus grande fermeté contre l’antisémitisme et le racisme.

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques