Alerte terroriste à Rouen : la fac de droit évacuée, un suspect fiché S arrêté

Alerte terroriste à Rouen : la fac de droit évacuée, un suspect fiché S arrêté

FAIT DIVERS - Inquiété par les déambulations d'un jeune homme d'une vingtaine d'années, le personnel de l'université de Rouen (Seine-Maritime) a prévenu les autorités, qui ont fait évacuer les locaux de la fac de droit et interpellé le suspect, fiché S.

L’évacuation a été faite "par précaution". Mais la menace est prise très au sérieux. Ce mercredi en début de soirée, les étudiants ont été invités à vider les bâtiments de l’Université de droit, sciences économiques et gestion de Rouen (Seine-Maritime). En cause, explique Normandie-Actu : l'inquiétude d'une partie du personnel de l'université, qui se serait ému de voir déambuler un homme d'une vingtaine d'années, vêtu d'une djellaba, autour des locaux universitaires. Ils auraient aussitôt averti les policiers, qui ont saisi le Service régional de police judiciaire. 


D’après le journal local Paris Normandie, ce ne serait pas la première fois que l’homme est remarqué. "Il y a plusieurs semaines, avant l’été, et tout récemment un homme d’une vingtaine d’années, considéré comme un salafiste et fiché S, a été vu aux abords de la faculté, implantée rive droite, à deux pas de la préfecture de Région et de la Seine", écrit ainsi le quotidien, à qui une source interne a confié : "Ce gars, qui n’est pas étudiant, qui n’a rien à faire là, traînait dans le secteur."

Fiché S avec un profil radicalisé

Contacté par le personnel de l’université, le SRPJ a réussi à retrouver le suspect, grâce à la plaque d’immatriculation de sa voiture, garée à proximité du centre-ville. Il est vite apparu, d’après les renseignements collectés, que l’homme en question était "fiché S" et avait un "profil radicalisé". Le jeune homme était domicilié à Val-de-Reuil, dans l’Eure.


Il a été placé en garde à vue. D’après une source judiciaire, citée par Paris Normandie, les policiers n’auraient pas retrouvé "de choses particulières" au domicile du suspect. Mais du matériel informatique aurait été saisi pour être exploité. Si les motivations de l’homme restent encore très floues, l'affaire est prise très au sérieux par la justice et les autorités. 

L'Université fermée jusqu'à lundi ?

C’est donc par mesure de précaution, et en accord avec la direction de l'université, que la faculté a été évacuée, afin de procéder à un déminage "pour une simple levée de doute". D’après Normandie Actu, "l’inspection des locaux s’est achevée vers 20 h, elle n’aurait rien donné".  


Cependant, des messages affichés sur les réseaux sociaux et les bâtiments, laissent entendre que la faculté sera fermée jusqu’à lundi prochain. En conséquence également, certains évènements, comme le rallye étudiant prévu ce jeudi, ont été annulés.

VIDEO. Alerte à la faculté de Rouen

VIDEO. "Ce que je faisais était bien": ancien hacker, il a aidé les enquêteurs dans l'affaire de la fausse alerte à Paris

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques