Argenteuil : qui est Reda Kriket, le suspect interpellé ?

Argenteuil : qui est Reda Kriket, le suspect interpellé ?

TERRORISME – Soupçonné d’avoir projeté un attentat en France, l’homme de 34 ans interpellé jeudi matin, avant que son domicile soit perquisitionné dans la soirée à Argenteuil, faisait partie d’une filière de recrutement de dijhadistes en Belgique.

Bernard Cazeneuve l'a décrit comme "extrêmement dangereux". L'interpellation d’un individu  jeudi matin a conduit les policiers à mener une opération antiterroriste dans un appartement d'Argenteuil, dans le Val d'Oise,  où une petite quantité d'explosifs a été découverte. L'arrestation de cet homme a été qualifiée d'"importante" par le ministre de l'Intérieur, car elle a selon lui permis "de mettre en échec un projet d'attentat en France, conduit à un stade avancé".

L’homme en question est loin d’être un inconnu. Originaire de Courbevoie et âgé de 34 ans, il s’appelle Reda Kriket et apparaît en Belgique à l’été 2015 dans un procès d’acheminement de djihadistes vers le Syrie. Cet ancien braqueur était surnommé" le Français" au sein de ce vaste réseau où évoluaient également Abdelhamid Abaaoud et Chakib Akrouh, tous deux morts à Saint-Denis en novembre dernier.

Un pilier du réseau Zerkhani

Dirigé par un Bruxellois de 42 ans, Khalid Zerkani, ce réseau a permis d’envoyer une trentaine de jeunes vers l’organisation Etat islamique. Lors du procès en appel qui s’est tenu en Belgique le mois dernier, l’accusation a qualifié le "gourou" de cette filière de "plus grand recruteur de candidats au djihad de Belgique". Selon les informations du Parisien , le Français Reda Kriket s’était rapidement rendu indispensable, "proposant d’aider les recrues en mettant sa voiture à disposition de Khalid Zerkani".

D'après les éléments de l'enquête, il a également joué un rôle important dans le financement de la filière, en reversant le produit d'une partie de ses braquages et activités de recel, au nom du principe musulman de la Ghanima (le partage du butin de guerre). En mai 2015, Reda Kriket a écopé de 10 ans de prison en son absence par la justice belge, en même temps qu’Abdelhamid Abaaoud, condamné à 20 ans par défaut également. Au total, 28 personnes ont été condamnées dans cette vaste filière.

Un lien avec les attentats de Paris et de Bruxelles

Même si "aucun élément tangible ne lie ce projet aux attentats de Paris et de Bruxelles", a déclaré Bernard Cazeneuve hier lors d’une conférence de presse, des éléments troublants apparaissent néanmoins. En particulier le fait que le Français interpellé semble donc être un proche d'Abdelhamid Abaaoud.

Selon Le Parisien toujours, Khalid Zerkani, le "gourou" du réseau, apparaît comme l’une des connexions qui relient les attentats de Paris à ceux de Bruxelles. Et par conséquent, au projet que la police française vient de déjouer. Il avait été récemment jugé pour son rôle dans une autre filière de recrutement de l’EI, où selon le quotidien, le nom de Najim Laachraoui, mort en kamikaze à l’aéroport de Bruxelles et soupçonné d’être l’artificier des attaques du 13 novembre dernier, apparaît.
 

A LIRE AUSSI >>   Opération antiterroriste à Argenteuil : "Les policiers nous ont demandé de sortir très rapidement"

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques