Attentat de Charlie Hebdo : deux vidéos des frères Kouachi récupérées

Attentat de Charlie Hebdo : deux vidéos des frères Kouachi récupérées

DirectLCI
IMAGES - Les enquêteurs continuent de décrypter les centaines de mails que les frères Kouachi ont tenté d'effacer avant les attentats de janvier 2015 et ont trouvé deux vidéos. L’un deux se trouve dans une cave, mimant des coups de feu.

Dix mois après la tuerie de Charlie Hebdo, l’enquête continue d’avancer. Les frères Kouachi avaient pris le soin de supprimer toutes leurs données avant de passer à l'acte, en janvier 2015. Mais les experts en cybercriminalité ont réussi à récupérer et visionner deux vidéos effacées sur une carte mémoire, révèle RTL. Sur une première vidéo de 57 secondes, on y voit l'un des deux frères, probablement Chérif, debout dans une cave. Il fait semblant de tenir un fusil et mime une revendication sans prononcer le moindre mot.

Un Français pourrait être le commanditaire

La seconde séquence, filmée au même endroit, simule une attaque. On aperçoit une main qui tient une arme de poing, sans tirer de coups de feu. Les deux vidéos auraient été tournées le 5 mai 2014, soit huit mois avant les attentats. A l’époque, les frères Kouachi étaient sous surveillance des services de renseignement. A ce jour, les enquêteurs ne savent pas à qui étaient destinés ces tournages, précise la radio.

À LIRE AUSSI >> "Fé ske ta a fair" : le dernier mail reçu par Amedy Coulibaly

Au fil de l'enquête, un homme bien connu des services de renseignement apparaît de plus en plus comme un possible commanditaire. Salim Benghalem, un Français de 35 ans originaire de la région parisienne, a rejoint Daech en octobre 2013. D'abord simple combattant, il serait devenu très vite un recruteur et un bourreau présumé de l'État Islamique. Mais les enquêteurs s'intéressent surtout à cette vidéo diffusée en février dernier. Salim Benghalem se réjouit des attentats et appelle ses frères d'armes à frapper à nouveau. Jugé suffisamment dangereux,  il est désigné depuis octobre  comme l'une des cibles des frappes françaises en Syrie.

À LIRE AUSSI 
>>
 VIDÉO - l’incroyable récit de Lilian, l'"otage caché" des frères Kouachi  
>> Notre dossier consacré aux attentats de janvier 
>>  Qui est Salim Benghalem, geôlier présumé des ex-otages français ?

Plus d'articles

Sur le même sujet