Attentat déjoué à Toulon : la base navale "vulnérable" ?

Attentat déjoué à Toulon : la base navale "vulnérable" ?

MENACES - La section anti-terroriste de Toulon a interpellé le 29 octobre un jeune homme qui projetait un attentat contre la base navale de Toulon. Une militaire du site estime que les mesures de sécurité ne sont pas suffisantes.

La base navale de Toulon est-elle bien protégée ? Les autorités françaises ont déjoué un projet d'attentat contre la base en arrêtant un homme, annonçait mardi soir le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve. Ce jeudi, le quotidien Var matin qualifie de "vulnérable" la base militaire qui ne serait pas assez bien protégée. Une thèse confirmée par une militaire qui précise que selon elle, les mesures de sécurité n'y sont pas suffisantes. "Ils disent les plans vigipirate 'écarlates’ (...) on met plus de gens aux portes, des sacs de sables avec des fusils derrière et puis on se dit que ça va suffire. Ça ne change strictement rien, on peut quand même rentrer comme on veut. C'est un gros sketch quand même", déclare-t-elle ainsi au micro de RTL jeudi matin.

Pour la militaire basée à Toulon, les premiers contrôles qui permettent l'accès à la base militaire ne sont pas très pointilleux. "C'est facile de rentrer pour n'importe qui avec un badge. Mon frère est déjà rentré avec mon badge, ce n'est pas un problème (...) C'est ridicule, ce sont des civils qui nous contrôlent pour rentrer. Il y en a qui font vachement attention et il y en a qui s'en foutent. Ça dépend sur qui on tombe, ils ne font pas tous attention (...) On peut facilement rentrer, oui", déplore-t-elle à la radio.  

La partie la plus sensible n'est pas impénétrable

Malgré la sécurité mise en place pour protéger le site nucléaire, la militaire confie que la partie la plus sensible de la base n'est pas impénétrable. "C'est comme pour les sous-marins, dès que c'est nucléaire c'est un peu plus sécurisé. Là c'est plus compliqué, mais je ne dis pas que ce n'est pas faisable", conclut-elle. 

Ce projet d’attentat est la septième attaque déjouée sur le sol français depuis l’émergence de Daech. Celui-ci était particulièrement stratégique : le port militaire de Toulon abrite la majeure partie de la force d'action navale française, y compris le porte-avions Charles de Gaulle ainsi que les sous-marins nucléaires d'attaque.

EN SAVOIR + 
>>  Terrorisme : ce que l'on sait du suspect de l'attentat déjoué à Toulon
>>  Un attentat terroriste déjoué à Toulon
 

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques